Jacques Brel (1929-1978) I

Jacques Brel - Les Marquises (Brel [1977]) © seostattler
Quarante ans déjà...

Dit comme cela, tout paraît disproportionné, car enfin, quarante ans, ce n'est pas rien. Mais Jacques Brel n'a jamais disparu, si personne ou presque n'a su reprendre le flambeau. Lors d'une interview, le directeur de l'Olympia, Bruno Coquatrix avait expliqué que, s'étonnant que Brel fasse déjà ses adieux à la scène, l'artiste lui avait dit qu'il n'était pas un chanteur mais un tribun, qu'il avait des choses à dire et qu'une fois le message exprimé, il ne s'imaginait pas tricher, user de son expérience avec rouerie pour gagner des sous, tromper le public.

Jacques Brel - Amsterdam Live HQ (adieux à l'Olympia)1966 © Bruno Carlier
Il faut dire que cette relation, si intense qu'elle en était violente, qu'avait nouée Brel avec les gens venus l'écouter,tenait une place essentiel dans son parcours.Le livre Jacques Brel en 40 chansons, dont nous reparlerons, montre à l'aide de belles photographies l'élan, la générosité d'un drôle d'oiseau qui déployait ses bras comme des ailes et jouait sa vie chaque soir. A suivre...

A lire:

"Jacques Brel en 40 chansons", par Bruno Brel, Baptiste Vignol, Stéphane Loisy, Maddly Bamy, éditions Hugo Image, 158 p. 19,95 €.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.