Astrud

Astrud Gilberto ~ Bim Bom © Musicvegan01
Cette femme chantait faux, mais avec un timbre tel qu'en deux mesures, encore aujourd'hui, chaque mélomane la reconnaît. Mystère insondable? On peut considérer que son défaut de justesse, encore aujourd'hui, fait partie de son charme, qu'il exprime une sensualité d'un genre supérieur.

Astrud Gilberto & Walter Wanderley - Portuguese Washerwoman (1966) © Easy Sounds
Toujours est-il qu'en interprétant un standard écrit par un compositeur brésilien ou notre André Popp national et ses Lavandières, elle est séduisante. En diable...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.