Un tchèque, un russe et des japonais

Dvořák Cello Concerto in B minor - Rostropovich © Camilo Giraldo
Ainsi va la musique, alors que l'hiver s'attarde en giboulées. Anton Dvořák est ici magnifié par une armée talentueuse - à part le cor solo, peut-être un brin traqueur ce soir-là. Puisse le concerto vous accompagner cet après-midi.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.