Eugen Indjic interprète Chopin

Eugen Indjic Sonata No 2 Op 35, Chopin © yqz6587
Voilà bien le type d'artiste dont on se demande pourquoi la presse ne lui rend pas l'hommage qu'il mérite. Il est né voici soixante et onze ans à Belgrade, il a connu ses premiers succès aux États-Unis à l'âge canonique de treize ans, il a joué en compagnie des plus grands chefs d'orchestre - depuis Leinsdorf et Bernstein à Gerguiev, pour n'en citer que quelques uns.

Chaque fois qu'il se produit, le public et les musiciens se réjouissent de l'écouter ou de l'accompagner. Pourquoi ce silence relatif? Ah oui...Le bonhomme est devenu français: dans notre pays très sourcilleux, il fut longtemps difficile d'être admis comme un grand artiste et d'avoir sa carte d'identité. Mais les temps ont changé. Alors ne manquez pas le disque de ce musicien. La captation que l'on présente ici n'offre qu'un aperçu de son talent. Deux sonates, un nocturne et le tour est joué? C'est encore beaucoup plus que cela. Beaucoup mieux...

A écouter:

"Eugen Indjic, Chopin sonatas", label Dux   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.