Le Bach de Marie-Andrée Joerger

Jean Sebastien Bach, Prelude and fugue in D minor BWV 875 / Marie Andrée Joerger © Marie-Andrée Joerger
Écoutez-la, cette jeune femme à l'air espiègle et cependant sérieuse. Elle nous offre un disque étonnant: Bach en miroir (label Klarthe). Ce ne sont pas que Préludes et fugues, mais aussi le dialogue du Cantor de Leipzig avec Mozart, Ballastre, Clara Schumann, Max Reger ou notre cher contemporain Thierry Escaich. Un florilège formidable, porté par une artiste internationalement reconnue. Grâce à Marie-Andrée Joerger, la boîte à chagrin devient le piano du riche. Bon dimanche à tous !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.