Buxtehude au petit déjeuner

1. Buxtehude Membra Jesu Nostri "Ad pedes" © ValkiriaPerez
Le maître de Bach? Il est probable que Jean-Sébastien, remontant vers le nord à pied, soit parvenu à le rencontrer- Gilles Cantagrel en fit un livre épatant, paru chez Fayard et toujours disponible. On aime la lumière et la subtilité des œuvres de Buxtehude, compositeur dont on pense qu'il vit le jour en 1737 dans la ville dont il porte le nom, qui fut très célèbre en son temps et qui mourut fort tard- à soixante-dix ans, songez un peu... L'interprétation qu'en donne Jacobs est évidemment remarquable, mais on se désole de ne pouvoir faire écouter le merveilleux enregistrement que Philippe Pierlot vient de publier chez Mirare. Belle matinée à tous !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.