La reine Crespin (III)

Wagner: Träume (Wesendonck-Lieder 5) - Régine Crespin © Operalala
Il faut se méfier des stéréotypes, éviter d'enfermer les artistes dans leur pays d'origine. Régine Crespin fut considérée comme une grande wagnérienne et c'est un plaisir, en ce dimanche matin, de dire à quel degré cette réputation ne valait pas pour une usurpation.

Cerise posée sur le gâteau, l'Orchestre National de Radiodiffusion Française, dirigé par Georges Prêtre. Un monde que l'on est heureux de retrouver. (A suivre...)

A écouter:

"Régine Crespin, a tribute", 10 CD. Warner Classique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.