Jordan dirige Beethoven (I)

Symphony No. 3 in E-Flat Major, Op. 55 "Eroica": II. Marcia funebre. Adagio assai © Wiener Symphoniker - Topic
Nous allons célébrer le 250ème anniversaire de Beethoven tout au long de cette année. Mais d'emblée cette intégrale des symphonies, réalisée par Philippe Jordan, suscite notre vif intérêt. Chef d'orchestre suisse dont les bras se déploient comme d'un oiseau les élans du cœur, l'artiste conduit le Wiener Symphoniker.

On nous dit qu'il est le premier francophone à mener cette aventure à bien depuis André Cluytens. La remarque montre que les traditions germaniques, tenaces, intimident encore. Mais Jordan n'est pas le genre de type à s'en laisser compter. Le tempo vif et le souci de clarté signent un artiste un désir d'extraire le compositeur du pathos. Un  Beethoven encore jeune, imprégné du siècle de a naissance, nous est ici restitué. Philippe Jordan conduit les partitions à la lumière des Lumières.  (A suivre...)

A écouter:

"Beethoven Symphonies", Wiener Symphoniker, direction Philippe Jordan, label Sony Music.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.