Marcel Azzola (1927-2019)

Jacques Brel - Vesoul © JacquesBrelVEVO
Monsieur Marcel Azzola (1927-2019) nous a quittés. De toute éternité, c'est son accompagnement de Brel pour Vesoul qui demeurera. On peut le regretter parce que le bonhomme a joué pour mille artistes, à commencer pour lui-même puisqu'il était un soliste épatant. Mais c'est ainsi: la mémoire collective retient parfois d'un musicien l'une de ses prestations plus que d'autres. Et puis la voix du chanteur encourageant l'accordéoniste lui donnait une légitimité particulière.Le père de Marcel Azzola, maçon vivant out près de Bergame, est venu vivre en France au début des années vingt pour échapper au régime de Mussolini. Son épouse l'a bientôt rejoint et c'est dans le quartier de Ménilmontant que le petit Marcel a vu le jour.

 

.

Pent Up House © Michel Delage Big Band - Topic

On se souvient avec émotion de ce disque joyeux qu'il avait enregistré pour le label rochelais Cristal Records. Aussi modeste et chaleureux que talentueux, c'est dire, Marcel Azzola retrouvera sans nul doute une armée de musiciens dans le vert paradis de son enfance.

La Javanaise - Marcel Azzola & Didier Lockwood - Victoires du Jazz 2006 © Les Victoires du Jazz
Nous ne cesserons pas de l'écouter, bercés par sa belle humeur et son inspiration.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.