Célimène Daudet

DEBUSSY Feuilles mortes - Célimène DAUDET, piano © Célimène Daudet
Écouter les Feuilles mortes au printemps? Plutôt deux fois qu'une: Célimène Daudet nous offre l'un des plus beaux disques Debussy de l'année. Cette pianiste élit les tempi comme on s'aventure en terre inconnue: libre, attentive à la justesse du chemin, sans apriori. Parce qu'un bonheur n'arrive jamais seul, avec intelligence elle associe le second livre de Claude-Achille aux Préludes, écrits en 1928, par un tout jeune compositeur: Olivier Messiaen. "La richesse de la palette sonore apparaît comme une évidence, explique-t-elle dans le livret qui accompagne son disque, indissociable d'une sensation de plans et d'espace, semblable à une univers pluridimensionnel".  On aimerait faire écouter quelques extraits de ses Messiaen, mais puisqu'ils ne sont pas disponibles, on vous propose un nouveau Debussy.
DEBUSSY General Lavine eccentric - Célimène DAUDET, piano © Célimène Daudet

Quelle élégance, y compris dans l'humour...

Le caractère multicolore de la pochette évoque-t-il des confins maritimes où, malgré les tragédies, l'espérance demeure? On aime à le penser, puisque la maman de l'artiste est originaire d'Haïti. Mais il ne faut rien céder à Sainte-Beuve, analyser l'œuvre d'art au moyen d'éléments biographiques. Il faut écouter ce disque et se laisser porter. Mademoiselle Célimène s'est fait un nom: Daudet, voilà qui nous promet des lendemains qui chantent pour de vrai.

A écouter:

"Messiaen- Debussy , Préludes pour piano" par Célimène Daudet, label NoMadMusic 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.