Chopin sans esbroufe

Arthur Rubinstein - Chopin Mazurka, Op. 67 No. 4 © ArRubMusic
Droit comme un costume de bonne coupe. Eh oui, l'émotion doit venir de la musique, pas de l'artifice. Chopin détestait, paraît-il, que l'on use du piano comme d'un instrument à percussion- ce qu'il est pourtant. Rubinstein ici nous offre ici l'une des plus belles interprétations possibles, fidèle au compositeur, comme éclairée de l'intérieur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.