A la lumière de Lydia Jardon

Miaskovsky Sonata n°2 - Lydia Jardon © Jean de Lassus Saint Genies
Préférer les chemins de traverse aux autoroutes musicales, tel est l'honneur de Lydia Jardon pianiste bardée de prix qui, depuis presque vingt ans, promeut, grâce à son label Ar-Ré-Sé, des compositeurs oubliés ou simplement méconnus.

Cette année, la voici qui propose le second volume de ses enregistrements consacrés à Nikolaï Miaskovsky (1881-1950). L'extrait que l'on fait écouter ce matin date hélas de dix ans. Mais le billettiste espère qu'il encourage les lecteurs à découvrir cette musicienne au jeu large - comme un fleuve russe- à la science d'une temporalité parallèle- silences, nuances, élégance- éblouis, charmés par une façon singulière d'aborder la musique.

A écouter:

"Lydia Jardon joue Miaskovsky", volume 2, label Ar-Ré-Sé.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.