Gabas
Abonné·e de Mediapart

805 Billets

1 Éditions

Billet de blog 1 déc. 2019

745 enfants arrêtés par Israël depuis début 2019

Et silence radio de Mediapart... POURQUOI ?

Gabas
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://french.palinfo.com/news/2019/11/20/745-enfants-palestiniens-arr-t-s-par-Isra-l-depuis-d-but-2019

Ramallah -CPI +-

Le Club des prisonniers palestiniens a déclaré que les autorités d'occupation israélienne avaient arrêté 745 enfants palestiniens âgés de moins de 18 ans, depuis le début de l'année 2019 à la fin du mois d'octobre dernier.

Dans un rapport à la veille de la Journée internationale des enfants, qui a lieu le 20 novembre de chaque année, le Club des prisonniers a ajouté qu'environ 200 enfants étaient toujours détenus par les autorités israéliennes dans les centres de détention de Megiddo, Ofer et Damon. En plus d'autres mineurs jérusalémites arrêtés  dans des centres spéciaux.

Le Club des prisonniers a expliqué une série de violations commises par les autorités d'occupation contre des enfants lors de leur arrestation,

Après 2015, des dizaines d'enfants blessés par balle par les forces israéliennes lors de leur arrestation ont été documentés, transférés vers des centres d'interrogatoire et de détention, maintenus sans nourriture ni boisson, passés à tabac, insultés, maltraités, menacés, intimidés et aveux extorqués sous la pression et les menaces, condamnés à de lourdes peines et amendes.

Les violations contre les enfants se poursuivent pendant la période de détention, y compris l'interdiction de terminer leurs études, ainsi qu'une partie de ceux-ci interdits de visites de leurs familles, pas d'accès à un traitement approprié pour les personnes souffrant de maladies nécessitant des soins médicaux urgents et un suivi.

Le rapport souligne que depuis 2015, la question des enfants prisonniers avait subi de nombreuses transformations, notamment l'adoption d'un certain nombre de lois ou de projets de loi racistes légitimant des peines sévères à l'encontre d'enfants, pouvant aller dans certains cas à plus de 10 ans et même jusqu'à perpétuité.

Cette année, l'administration pénitentiaire a transféré des enfants en détention administrative arbitraire, notamment les mineurs: Suleiman Mohammed Abu Ghosh (17 ans) du camp de Qalandiya, Nidal Ziad Amer (17 ans) et Hafez Ibrahim Zyoud (16 ans), originaires du gouvernorat de Jénine.

Le Club des prisonniers a réitéré son appel aux institutions internationales des droits de l'homme à promouvoir des efforts pour protéger les enfants palestiniens, sous l'égide du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/54743
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information

https://french.palinfo.com/categories/Actualites

30 novembre -

Hébron - Le martyre d'un Palestinien par les balles de l'occupation, , , ,  ,

29 novembre

- Les colons effectuent des rituels talmudiques au cimetière Bal al-Rahma à Jérusalem, Khan Younes enterre son martyr l'enfant Fahd al-Astal, Khalil al-Hayya : Tous les accords pour liquider la question des réfugié.e.s sont voués à l'échec, L'armée d'occupation vise un site de la résistance dans la bande de Gaza, Un organisme marocain appelle la nation à continuer à soutenir la cause palestinienne

Etc.

Occupation coloniale illégale (crime contre l'Humanité) avec harcèlement quotidien des populations indigènes, régime d'apartheid (idem), nettoyage ethnique (idem), punitions collectives et crimes de guerre...

Silence radio des "autorités" françaises (complicité de crimes contre l'Humanité ?), silence radio des médias du régime ("Israël "modèle de démocratie", "Cher Bibi", etc.)...

Et SILENCE RADIO DE MEDIAPART !

La crédibilité de son indépendance en prend un coup... No other comment.

« Briser le mensonge du silence n’est pas une abstraction ésotérique mais une responsabilité urgente qui incombe à ceux qui ont le privilège d’avoir une tribune. » (John Pilger, journaliste australien)


John Pilger : Palestine Is Still The Issue | Real Stories (nov. 2015)

"Etat Commun" - Entretien avec Eyal SivanSionisme, colonialisme et privilège racial, partition vs partage...

Antisémitisme et antisionisme - Clip 7/10 de "Paroles juives contre le racisme"


 Du philosémitisme d’Etat - lundi 27 avril 2015 par Rudolf Bkouche

Le philosémitisme est une forme d’antisémitisme.
La philie comme la phobie conduit à mettre un groupe humain à part. Qu’on lui prête des qualités exceptionnelles ou qu’on le considère comme un ennemi du genre humain, il s’agit dans les deux cas d’enfermer un groupe humain dans une essence immuable, de le sortir de l’histoire et de le réduire à un mythe.
Mais la philie, en particulier lorsqu’elle est prise en charge par l’Etat, a d’autres enjeux, enjeux essentiellement politiques, dont le plus important est de diviser en fabriquant du ressentiment renforçant ainsi la concurrence des victimes.
C’est ce qui se passe avec le philosémitisme d’Etat tel qu’il se développe aujourd’hui.
Un phénomène comme le philosémitisme d’Etat a plusieurs causes et nous proposons ici d’analyser quelques unes d’entre elles.

Qu'en pense Edwy Plenel ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire