Sintineddi - Sentinelles

A Filetta et Slimane - Voix corses

Sintineddi - A Filetta et Slimane © PlanetCorsican

Tali un ochju lampatu à u mari latinu
Tel un regard jeté à la mer latine
O una mani porsa à l'imperi à liventi
Ou une main tendue aux empires du levant
Un sognu maladettu d'eternu scarpiddinu
Un songe maudit d'un eternel sculpteur
O una chjama antica chì più nimu n'ùn senti...
Ou un appel antique que plus personne n'entend.
Chì più nimu n'ùn senti
Que plus personne n'entend.

Tali i voci chì funu da culandi à l'ora
Telles les voix qui furent, avant l'heure,
È li visi di petra chì dissinu dinò
Et les visages de pierre qui dirent encore,
Quidda sumina strana ch'ùn si volsi mora
Cette étrange ressemblance qui ne se voulut maure
È l'idea chì tandu tuttu quì principiò.
Et l'idée qu'alors tout ici commença.

Sintineddi
Sentinelles

[Slimane, en français]

Tali a mani chì vensi in tempu d'ancu à fà
Telle la main qui vint d'un de la première heure des temps,
È vi feci d'altura cù quiddu arti supranu
Et vous dressa si hautes avec cet art suprême,
Ùn era ancu lu mondu è n'erati dighjà
Le monde n'était pas encore et vous étiez déja,
Guardiani impitrati di u ricordu umanu.
Les gardiens pétrifiés du souvenir humain.

Tali l'abbracciu primu chì u silenziu vi deti
Telle la première étreinte que vous donna le silence
È li sapienzi arcani cù li so canti immersi
Et les mysterieux savoirs, et ses chants immergés,
Di ciò chì ùn hè storia tiniti li sicreti
De la pré-histoiree vous gardez les secrets,
Tali una citadella chì a memoria persi.
Comme une citadelle que la mémoire a perdu.

Sintineddi
Sintineddi

Traduction Dominique


Les peuples du monde ont du talent,
Un talent bridé-écrasé par des forces illégitimes et mortifères.
ÉMANCIPATION !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.