VOILÀ VOILÀ QU'ÇA RECOMMENCE

Voilà, voilà, que ça recommence - Partout, partout et sur la douce France - Voilà, voilà, que ça recommence - Partout, partout, ils avancent.

Rachid Taha - Voilà Voilà, Que ça Recommence © RachidTahaOfficial

---

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce france
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent

La leçon n'a pas suffit
Faut dire qu'à la mémoire on a choisi l'oubli
Partout, partout, les discours sont les mêmes
Etranger, tu es la cause de nos problèmes
Moi je croyais qu'c'était fini
Mais non, mais non, ce n'était qu'un répit
Moi je croyais qu'c'était fini
Mais non, mais non, ce n'était qu'un répit

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce france
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent
Voilà, voilà

La leçon n'a pas suffit
Faut dire qu'à la mémoire on a choisi l'oubli
Dehors, dehors, les étrangers
C'est le remède des hommes civilisés
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l'on regarde ailleurs
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l'on regarde ailleurs

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce france
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce france
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent
Voilà, voilà

The lesson was not learned
Remembers they choosed forget
Everywhere I hear what they say
Foreigners you are the cause of our problems
Me I thought it was all over
But in fact, it was only a pause
Voilà, voilà, it starts again
Everywhere, everywhere and in la douce france
Voilà, voilà, it starts again
They are coming
Voilà, voilà
Moi je croyais qu'c'était fini
Mais non, mais non, ce n'était qu'un répit

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce france
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce france
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce france
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout et sur la douce france
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent


Un ancien néonazi à la tête d’une section de l’Institut de la Mémoire Nationale polonaise

"Islamo-gauchisme" : 600 noms de chercheurs, dont une vingtaine de Toulouse, livrés à la vindicte sur internet

"J'ai 83 ans ! j'en peux plus ! on nous enlève tout au fur et à mesure"

B'Tselem בצלם  - Cinq enfants âgés de 8-12 à 8-12 ans qui rassemblaient des légumes sauvages ont été arrêtés il y a peu de temps, après que les colons de Havat Ma ' on les aient chassés et ont appelé l'armée. Ils ont été emmenés au poste de police de Kiryat Arba. Une idéologie de la suprématie juive en action.

Beaumont (Val-d'Oise) : « NOTRE SERVICE DE RÉANIMATION A FERMÉ » - Lettre ouverte du comité de défense des hôpitaux de Beaumont-sur-Oise et de Saint-Martin-du-Tertre à M. le président de la République.

Frantz GUADELOUPE - OÙ VA-T-ON ? QU'IL N'AIT PAS DE CRIME.

Paris sur Seine - Voilà une ville qui se tient sage ! Hidalgo, Lallement et leur soldatesque d"testent la jeunesse.

FRANCE 2021 - Ce vendredi avait lieu une marche féministe à Toulouse. La police s'est à nouveau illustrée par son sens de la mesure et le respect des libertés...

VIOLENTE INTERPELLATION DANS LE MÉTRO PARISIEN - Un homme a violemment été interpellé ce dimanche 7 mars dans le métro parisien. Pendant de longues secondes, nous pouvons l’entendre crier « je n’arrive plus à respirer », comme Adama Traore ou Georges Floyd. Pourtant, les agents qui l’interpellent continuent, ils semblent même y prendre du plaisir.

“Vous êtes en train de démolir l'image de la police municipale.” Ces policiers s'en prennent violemment à ce facteur lyonnais parce qu'il était mal garé.

Notre jeunesse a FAIM, file d'étudiants à Perpignan (Aide alimentaire)

Breaking the Silence - Cette vidéo a été prise aujourd'hui, dans les collines sud-hébron. Les soldats des FDI ont arrêté cinq enfants âgés entre huit et 12. ans. Voilà à quoi ressemble l'occupation. C 'est ce que les soldats sont envoyés faire. Voilà la réalité dans les territoires occupés. C'est pourquoi l'occupation doit se terminer.

Etc.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.