Les commissaires politiques de Darmanin

Dans son numéro du 7 avril 2021, le Canard Enchaîné nous en apprend de belles sur le macronistan : « DOUZE COMMISSAIRES de police viennent d'être recrutés comme "communicants" par la Place Beauvau. Leur mission ? Occuper les ondes et les plateaux de télé » pour vanter la salade de darmanin le faf & Co.

Nantes Révoltée, il y a 13h 

DES CENTAINES DE FLICS PAYÉS POUR FAIRE DE LA PROPAGANDE DANS LES MÉDIAS !

Matin, midi et soir, dans les JT, sur les plateaux, dans les séries : la police est partout. Omniprésente, écrasante dans les médias. Il n'existe pas une profession aussi représentée à la télévision que celle des forces de l'ordre. Un fait divers ? Un syndicaliste d'extrême droite à la télé. Un reportage ? La police. La moindre fiction à l'écran ? Un flic tourmenté par son travail. Une propagande quotidienne, étouffante, pour légitimer dans les esprits la sale besogne des matraqueurs. 

Le Canard Enchainé de cette semaine nous apprend que ce matraquage n'est pas suffisant pour le gouvernement. « Douze commissaires de police viennent d'être recrutés comme communicants », selon l'hebdomadaire. Spécialement pour arpenter les plateaux télés, grassement payés à plein temps. De quel droit ? Le gouvernement paie-t-il des enseignants ou des soignants pour communiquer dans les médias ? 

Ce dispositif scandaleux s'ajoute en réalité à une véritable armée de propagandistes de la répression. En effet, le ministère de l'Intérieur rémunère déjà quatre porte-parole : pour la Préfecture, pour la gendarmerie, pour la police et pour le ministère, auxquels s'ajoutent 11 « adjoints » ! Un pognon de dingue. Il faut dire qu'avec l'explosion des violences policières et la viralité des réseaux sociaux, le pouvoir a du travail pour étouffer les discours discordants.

Ce n'est pas tout : au total, ce sont 409 flics dans plusieurs services de l’État qui sont payés pour assurer la com' de la répression gouvernementale. Des centaines d'agents ! On ferme des hôpitaux et des écoles, mais on muscle la propagande. Le gouvernement est en guerre contre la vérité. Et pour être certain d'imposer son récit, il met les grands moyens.

policepolitique

---

Le 7 avril, c'était il y a 3 jours...

Depuis, silence Radio des chers confrères − dont Radio Paris1 – sur cette info qu'on pourrait croire issue de Samizdat vs Putin, Roskomnadzor est-tu là ?... Ben non, c'est en France que ça se passe, "ici et maintenant" !

Il est vrai qu'on s'en doutait un peu : ça fait plus d'une paye que le "syndicat" APNa son rond de serviette chez tous les médias du régime bonapartiste, et que les réseaux sociaux (dont pages FB de Mediapart) dégoulinent de "commentaires" haineux ± assermentés : une cohorte de 'faux-profils'  – dont fliquettes à moustache, lol – qui gazent salement les forums telle la CSI/BAC gazant avec méthode un "attroupement".

darnmanin
Là, c'est officiel de chez Beauvau (la mal nommée), budget voté par le parlement et tout le tralala : menus détails de compta publique  à loger sur le site du sénat qui consigne consciencieusement toutes ces choses, en attente du rapport de la Cour des Comptes...

MEUNIER MOSCOVICI, TU DORS ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.