Salah Hamouri à nouveau menacé d'expulsion

L'avocat franco-palestinien Salah Hamouri, né le 25 avril 1985 à Jérusalem (Palestine), est à nouveau menacé d'expulsion de son pays natal par la puissance occupante.

[Le Courrier de l'Atlas, 30 juin] L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri de nouveau arrêté

L’acharnement continue. Les autorités israéliennes ont arrêté de nouveau l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri ce mardi 30 juin.

salahhamouri2

[CGT Services Publics, 30 juin] Agissez pour la libération de Salah Hamouri

Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri du 30 juin 2020

Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes. Il a été conduit au centre d’interrogatoire de la Moskobiyeh, à Jérusalem. Le motif de son arrestation ne lui pas été communiqué. Déjà en août 2017, Salah Hamouri avait été arrêté quelques jours avant un voyage prévu en France pour y retrouver sa femme et son fils et il avait alors purgé treize mois de détention administrative, sans peine ni jugement ni la moindre accusation prouvée. Cela suffit amplement ! Son comité de soutien, sa famille, ses amis et collègues en appellent solennellement aux autorités françaises pour qu’elles agissent immédiatement et fortement pour obtenir la libération immédiate et sans conditions de notre concitoyen qui a droit à la liberté de circulation.

Copiez le message ci-dessous pour demander la libération immédiate de Salah Hamouri

Monsieur le Consul,
ou Monsieur le Ministre des affaires étrangères,
ou Monsieur le Président de la République,

Le 30 juin 2020, notre compatriote, l’avocat franco-palestinien, défenseur des droits de l’homme, Salah Hamouri, a été arrêté à Jérusalem-Est par l’armée d’occupation dans un centre de santé. Les autorités militaires n’ont donné aucun motif à cette arrestation.L’arrestation de notre concitoyen est inadmissible et insupportable. Les autorités françaises ne doivent pas laisser passer une telle infamie. Cette situation doit cesser sans délai. La France doit exiger la libération de notre concitoyen qui subit une fois de plus l’arbitraire israélien.Je vous demande d’œuvrer au nom de la France, pour la libération immédiate de Salah Hamouri.
Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma haute considération.

Les adresses auxquelles vous pouvez écrire :

- - Consulat de France à Jérusalem : cg-informations.jerusalem-fslt@diplomatie.gouv.fr
- - Ministère des affaires étrangères à l’adresse suivante : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/mentions-legales-infos-pratiques/nous-ecrire/
- - Présidence de la République : http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

[PCF, 30 juin] LIBÉREZ SALAH HAMOURI

Une nouvelle fois l'avocat franco-israélien Salah Hamouri vient d'être arrêté à Jérusalem ce jour. Alors qu'il se rendait dans un centre de santé pour y faire un test du Covid-19, obligatoire pour se rendre en France et pour y retrouver sa famille, il a été interpellé pour des interrogatoires.

Cet acharnement est inadmissible et témoigne de la répression dont sont victimes les défenseurs des droits humains en Palestine.

Cette incarcération se produit la veille du dévoilement de la feuille de route de B. Netanyahou en vue d'annexer illégalement la Cisjordanie.

Le Parti communiste français condamne l'arrestation de Salah Hamouri et exige des autorités françaises qu'elles agissent avec promptitude et fermeté pour sa libération immédiate.

[Le Parisien, 1er juillet] Les maires PCF d’Ivry et Vitry dénoncent l’arrestation de Salah Hamouri

Le 20 mai, ils avaient été les premiers à deux heures d'intervalle à dénoncer une « tentative d'enlèvement ». Tout juste réélus, ils dénoncent cette fois une « arrestation ». Les maires PCF d'Ivry et Vitry, Philippe Bouyssou et Jean-Claude Kennedy, s'inquiètent du sort de Salah Hamouri, un avocat franco-palestinien âgé de 35 ans défendu depuis des années par des élus et militants communistes. Ce militant de la cause palestinienne est marié depuis 2014 à Elsa Lefort, fille de l'ancien député PCF du Val-de-Marne Jean-Claude Lefort.

Ils saisissent le ministre des Affaires étrangères

salahhamouri1

[NPA, 1er juillet] L’acharnement d’Israël doit cesser : libérez Salah Hamouri !

[Solidaires, 2 juillet] Liberté pour Salah Hamouri - Libeté pour la Palestine

[LDH, 3 juillet] POUR LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE SALAH HAMOURI

[PCF, 7 juilletDeni de justice: Salah Hamouri toujours emprisonné en Israël - Pierre Barbancey, L'Humanité, dimanche 5 juillet

manifivry

[Objectif Gard, 7 oct.] CENDRAS Un film projeté en l’honneur de Salah Hamouri ce vendredi

[Le Courrier de l'Atlas, 15 oct.] Menacé d’expulsion à vie, Salah Hamouri dénonce une décision injuste et inhumaine

Salah Hamouri, avocat franco-palestinien de 35 ans, est né à Jérusalem. Il a toujours vécu en Palestine, c’est son pays et pourtant, aujourd’hui, il risque d’être expulsé à vie de sa terre natale.

Jeudi 3 septembre 2020, Salah Hamouri a été convoqué au centre d’interrogatoire de Moskobiyeh, à Jérusalem. Là-bas, lui a été remise une lettre du ministre de l’Intérieur israélien. Ce dernier souhaite retirer purement et simplement la carte de résidence permanente de Salah Hamouri. Seul papier officiel lui permettant de vivre, chez lui, à Jérusalem. Une décision motivée par le passé judiciaire de Salah Hamouri. Celui-ci a déjà passé plus de 8 ans en prison, sa plus longue peine purgée entre 2005 et 2011 (voir nos éditions*).

Avec ses avocats, il a décidé de contester cette décision qu’il juge « arbitraire, inhumaine et injuste ». Ils préparent un dossier qui sera remis prochainement aux autorités israéliennes. De son côté, le Quai d’Orsay et l’ambassadeur de France en Israël a exigé que Salah Hamouri, son épouse et son fils puissent avoir le droit de vivre à Jérusalem.

[L'Orient-le Jour, 4 sept.] Israël entame des démarches pour expulser le franco-palestinien Salah Hamouri | 

Les autorités israéliennes ont entamé des démarches pour expulser l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri, au coeur d'un différend entre Israël et la France, a indiqué jeudi à l'AFP le ministère israélien de l'Intérieur.

M. Hamouri, un militant de la cause palestinienne accusé par Israël - malgré les dénégations de l'avocat - d'être un membre actif du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), un mouvement jugé terroriste par l'Etat hébreu, avait été arrêté le 30 juin à Jérusalem, puis libéré après une semaine de détention.

salahhamouri4
 [Plateforme Palestine, 4 sept.] Agissons pour empêcher l’expulsion de Salah Hamouri de Jérusalem ! Stop à l’acharnement !

Salah Hamouri, avocat franco-palestinien est de nouveau victime de l’acharnement d’Israël.
Arrêté à cinq reprises, il a déjà fait plus de huit années de prison en tant que prisonnier politique.
De plus, les autorités israéliennes lui nient le droit de vivre en famille sur sa terre natale, à Jérusalem, avec sa femme et son fils.
L’État d’Israël est aujourd’hui passé à un autre stade en lui signifiant qu’il envisageait de lui retirer le droit de résider à Jérusalem.
Cette révocation aboutirait à une expulsion définitive de Salah de sa terre natale.

>> Lire le communiqué de l’AFPS dans son intégralité

Appel à action

Envoyez le message ci-dessous ou votre propre message aux adresses suivantes

- Consulat de France à Jérusalem :
cg-informations.jerusalem-fslt@diplomatie.gouv.fr
- Ministère des affaires étrangères à l’adresse suivante :
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/me...
- Présidence de la République :
http://www.elysee.fr/ecrire-au-pres...

Monsieur le Consul,
ou Monsieur le Ministre des affaires étrangères,
ou Monsieur le Président de la République,

Le 3 septembre 2020, notre compatriote, l’avocat franco-palestinien, défenseur des droits de l’homme, Salah Hamouri, s’est vu remettre par la police israélienne un courrier lui signifiant l’intention du ministre de l’intérieur israélien de lui retirer la carte de résidence permanente à Jérusalem.

Israël s’est doté en 1952 d’une loi, contraire au droit international, s’octroyant le « droit » d’autoriser ou non les Palestiniens de Jérusalem à vivre sur leur terre natale. Il entend l’utiliser contre Salah Hamouri alors qu’il est né et qu’il vit à Jérusalem depuis 1985;

Cet acharnement d’Israël contre notre compatriote afin qu’il ne puisse pas vivre en famille sur sa terre natale doit cesser.

La France doit lui apporter sa protection et garantir que ses droits fondamentaux - dont celui de vivre sur sa terre natale – soient respectés.

Je vous demande d’œuvrer au nom de la France, pour que Salah Hamouri ne soit pas expulsé de sa terre natale et afin qu’il puisse vivre à Jérusalem avec sa famille.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma haute considération.


salah-hamourisa-meresa-liberation-dahyat-barid-jerusalem-cisjordanie-occupee-israel-29-septembre-2018-0-728-532
 [L'Orient-le Jour, 6 sept.] La France demande à Israël de ne pas expulser Salah Hamouri

La France a demandé dimanche à Israël de surseoir à l'expulsion de l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri et d'autoriser sa famille à le rejoindre à Jérusalem, ont indiqué des sources diplomatiques à l'AFP.

salahhamouri5

[MRAP, 15 octobre] Le transfert forcé imminent de Salah Hamouri - appel conjoint

Avec près de 60 organisations, la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine signe un appel délivré par les ONG palestiniennes dont Al Haq à la 45e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU qui s’est tenue récemment à Genève.
Nous demandons ensemble à la communauté internationale d’agir pour protéger les défenseurs palestiniens des droits de l’Homme et en particulier d’empêcher l’expulsion arbitraire de Salah Hamouri de Jérusalem.

Collectif Palestine Vaincra

palestinevaincra

palestinevaincra2

https://www.facebook.com/freesalahhamouri/videos/423347268828370  (vidéo)

https://www.facebook.com/freesalahhamouri/posts/724368238170519  (vidéo)

Checkpoint - Jasiri X © jasirix

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.