La Poste : du Service Public à un "grand pôle financier"

Petit tour de passe-passe, personne n'a rien vu. Mercredi dernier la part de l'état dans le capital de la poste est passée de 73,68 à 34 pour cent, en toute discrétion !

https://www.groupelaposte.com/fr/article/constitution-du-grand-pole-financier-public, bla, bla, bla...

Selon les dires de son site web, le Groupe Caisse des Dépôts serait « un groupe public au service de l'intérêt général et du développement économique », en clair : un machin financier à la botte de Macron et son monde, tout à eux, rien à nous. 

Cela va impliquer encore plus de suppressions d'emplois, une accelération dans les fermetures des bureaux de poste et sans doute la fin de la distribution du courrier tous les jours.

Mais voilà, tous les regards sont tournés vers "la pandémie"... Les médias nous imposent leurs "consignes" jusqu'à indigestion, les collabos de la mafia antisociale menacent, et pour éradiquer toute contestation sociale dans la rue, LOI MARTALE !!!

https://m.reporterre.net/Face-au-coronavirus-le-gouvernement-prepare-le-recours-a-l-armee...

Mais chut !

SEUL RECOURS : GRÈVE GÉNÉRALE ILLIMITÉE, ET ACTIVE.

La grève active, c'est quand les producteur.e.s de richesses prennent en main l'ensemble du système économique, de "A" à "Z", pour pallier aux déficiences des premiers de cordée autoproclamés, ces branleurs à égo démesuré qui ne servent à rien d'autre qu'à entrainer l'humanité et sa planète dans les abîmes de leur incompétence mortifère.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.