"Rentrée politique" - François Hollande s'ensauvage.

En cette fin d'été 2020, le moi présidentiel en exil dans les îles a fait son retour sur les plateaux de la macronitude en folie, Radio Paris, Télé Drahi, Télé Bolloré, etc., déguisé en Nicolas Sarkozy : « Ne vous en faites pas madame, on va vous en débarrasser de la racaille ! »...

Et qui c'est 'la racaille' pour le papa scooteriste de bébé Manu têt' de con ? Ben, 'la racaille', c'est ce peuple français insolemment rétif aux réformes (incontournables) concoctées dans les cuisines de papy CAC40 sous directives éclairées de la Grande Commission, Présidium suprême de la Forteresse Europe.

Hollande chez BFM-Drahi, 30 août

hollande-bfm
https://www.bfmtv.com/replay-emissions/week-end-direct/hollande-une-montee-de-toutes-les-violences...

« Y’a une montée de toutes les violences, les violences crapuleuses comme ce qu’on appelle les violences gratuites. On parlait des masques tout à l’heure. Des personnes qui s’en prennent à d’autres, notamment des agents d’autorité, qui leur demandent de porter le masque, ou à des commerçants qui leur font une observation et qui subissent des actes de violence. Nous ne pouvons pas l’accepter. Alors ensuite, sur les réponses, c’est pas en tenant des propos, c’est pas en prononçant des mots qui sont souvent fracassants que l’on règle le problème. C’est en mettant plus de policiers, en faisant en sorte que la justice intervienne plus rapidement, plus fermement dans certaines circonstances, et que l’on puisse lutter contre tous les trafics. Car il y a aussi dans notre pays une criminalisation liée au trafic de drogue, et qui doit être absolument combattue. »

Vous avez entièrement raison, monsieur l'ex-futur président, on lui dira.

Hollande sur RTL, 2 sept. 2020…

hollande-rtl-1
https://www.rtl.fr/actu/politique/pour-francois-hollande-il-y-a-une-montee-de-la-violence...

« Pour François Hollande, "il y a une montée de la violence dans notre pays", et « sans prendre partie au débat sur l'emploi du mot » ‘ensauvagement’, François Hollande en appelle à "l'unité nationale sur certains grands sujets".

Au micro de RTL, l'ancien président de la République constate "une montée de la violence dans notre pays depuis des années". "Il y a une montée de la violence crapuleuse (...) et une montée de la violence gratuite, conjugale, dans la rue, par rapport au port du masque (...) Face à cette violence, il faut qu’il y ait une société ferme et respectueuse", a indiqué François Hollande.

Selon lui, il est important qu'une "unité nationale" règne en France "sur certains grands sujets". "Elle est absolument indispensable. Je l'ai appelée pendant la période des attentats et elle a été là. (...) La manifestation du 11 janvier, et c'est une fierté, ça a été la capacité à réagir" face aux attentats, conclut-il. »

Hollande chez Bourdin, 8 sept.2020

Polémique autour du terme "ensauvagement": le clin d'oeil de François Hollande sur son "expérience" © RMC

https://www.youtube.com/watch?v=JyChUL0lr04

François Lancetre ? innocent

Même mâle discours l'autre soir au jité de France 2 (Radio Paris ment, Radio Paris est Lallement), devant un journaliste-playmobil bien propre sur lui qui passait servilement les plats au proscrit de l'Île de Ré, tout en les saupoudrant du sel de la maison...

Il ne reste plus à l'ex-futur qu'à dire (ou faite dire par ses seconds couteaux) que bébé Macron a failli à sa tâche, qu'il n'a même pas été foutu de passer les retraites au Karcher du Merdef, que partout c'est Beyrouth-1982, qu'en les territoires perdus par la république (dont rond-points à 'jaunâtres'), les droit-de-l'hommistes bisounours islamogauchisses boboïsés (lol) tiennent le haut du pavé, qu'ils harcèlent et violent nos filles zé nos compagnes, qu'ils bourrent nos enfants de cabanis jusque dans nos écoles maternelles, que le terrorisme islamiste menace nos institutions démocratiques, que les hordes étrangères s'apprêtent à entrer dans Paris... Que Macron le p'tit bourge laxiste, haïs de toutes et tous, s'avère incapable de barrer la route au populisme illibéral... Ah queue me revoici, chers compatriotes, frais et dispo pour mener à terme le Redressement National que j'entrepris tantôt, avec vous bien sûr... Vive la France, vive la République !

Bon, c'est pas encore fait. Cet après-midi à Paris, entre République et Nation, la manifestation des syndicats (multicolore, joyeuse et déterminée) s'est déroulée 'sans incidents' : ni passage, ni gazage, ni matraquage, ni noyade (de 'bicots), ni éborgnage (de 'jaunâtres'), ni étouffement (de 'négros'), ni plus si affinités...

manifcgt1

Et il n'a même pas plu comme Valls qui pisse, hamdulillah. smile

On est là ! On est là ! Mêm' si Hollande et Macron le veul' pas nous on est là, pour l'honneur de la classe ouvrière et pour l'avenir de nous enfant, nous on est là !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.