Gabas
Abonné·e de Mediapart

751 Billets

1 Éditions

Billet de blog 21 oct. 2021

Réseaux sociaux et censure de "la modération", deux poids, deux mesures ?

En notre république bonapartiste (Exécutif Über Alles), il est permis de critiquer la politique du gouvernement sur tout sujet dit "sensible", SAUF... sauf ce qui touche de près ou de loin aux domaines constitutionellement "réservés" : "la diplomatie" bien sûr, mais aussi toute "disposition" prise par le gouvernement "dans l'intérêt de la Nation".

Gabas
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ainsi les collaborateurs de l'État bonapartiste peuvent-ils impunément mépriser, diffamer, insulter et calomnier toute opinion attentatoire à l'intérêt national, sans nulle réciprocité : les opinions méprisées, calomniées et diffamées sont tenues de se taire sous peine de dépublication immédiate.

Voici un exemple parmi bien d'autres de ce deux poids deux mesures, extrait du fil de commentaires sur l'article Mahmoud Zureik : « Il faut surveiller de très près l’efficacité et les risques des vaccins dans la vraie vie » - 19 octobre 2021 par Caroline Chlorochorde.

→ https://www.mediapart.fr/journal/france/191021/mahmoud-zureik-il-faut-surveiller-de-tres-pres-l-efficacite-et-les-risques-des-vaccins-dans-la-vraie-vie/commentaires#...

"ÉCHANGE DE POINTS DE VUES", IN EXTENSO... dont les 2 commentaires (signés bibi) "dépubliés par l'équipe de Mediapart" ↓


No further comment... 😇

ET PLUS BAS ↓

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    (sigh)

---

Bref, l'abonné macronard (en opération sur les forums de Mediapart) est une autorité scientifique reconnu, donc habilité à trainer tout contradicteur dans le boue du mépris. Et bien entendu, il est habilité à moquer les insanités sans fondement de tour benêt complotiste sans être tenu de fonder ses procès en sorcellerie d'une argumentation sourcée.

Quant aux vicieuses sorcières, elles sont invitées par le proprio à fermer leur clapet à insanité, et toute réponse de leur part est illico LBDïsée.

Quid si lesdites sorcières ont l'outrecuidance de faire état sur leur blog de l'injustice qui les frapperait (qu'elles disent) pour soumettre à libre débat le dossier d'accusation monté par l'Autorité ?

À SUIVRE...

En attente de la sanction, voici quelques éléments de réflexion :

  • Charbonnier est maître chez lui.
  • Fasciste un jour, fasciste toujours... stalinien un jour, salinien toujours.
  • La concurrence est libre et non faussée, c'est du moins ce qu'on dit.
  • Sans devoir d'informer, le droit de savoir n'est qu'illusion.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch