Erdoǧan, Ben Salmane, al-Sissi et Donald Trump

L'Orient est compliqué, dit-on en Occident…

« Et basta ! », ajoutent les handicapé.e.s des cellules grises, haine des causes, quand tu nous tiens…

Ces ignares ne se donnent la peine de comprendre (« Le Moyen-Orient, C les Arabes, et Muslims en plus, maman zépeur ! »), et ils préfèrent ne rien savoir de ce qu'une nommée Condoleeza Rice baptisa, un jour d'orage au Liban, son « chaos constructif » (chaos made in USA & Vassals)« For a Better Middle-East »

Bah oui : farfouiller là où il ne faut pas peut attirer les foudres du chasseur, et l'oisillon craintif préfère coasser avec leurs corbeaux.

Erdoğan (ˈɾɛd͡ʒɛp ˈtaːjip ˈɛɾdoan) est un membre militant des Frères musulmans, organisation transnationale de l'islam sunnite fondée en 1928 par Hassan el-Banna à Ismaïlia, dans le nord-est de l'Égypte. A cette époque, et jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, ce n'est qu'un groupuscule clérical et sectaire comme il y en a partout dans le monde, en Orient comme en Occident.

Son bréviaire : panislamisme et modernité... étonnant, non ?

Ses ennemis au Moyen-Orient, dont le royaume d'Egypte, "protectorat "de l’Empire britannique : les organisations laïques de libération nationale et leur dangereux panarabisme.

En 1945, la victoire des "Alliés" (UK, USA & USSR) contre le IIIème Reich et ses Ottomans change la donne internationale : les impérialismes européens se fondent en un seul, siège social Washington DC... Impérialisme, stade suprême du capitalisme, ’mondialisé’ depuis plus d’une paye.

Mais les fondamentaux économiques sont restés les mêmes : Or Noir Über Alles.

Et le capitalisme qui porte la guerre comme la nuée porte l'orage s'est trouvé un nouvel ennemi : la Russie des Soviets, coupable de sourdes manoeuvres au dessus des champs pétrolifères... 

La Love Story USA- Muslim Brotherwood, une vieille histoire…

1957, la doctrine Eisenhower, quelques articles sur le sujet…

De la guerre froide à la guerre sainte des Frères musulmans 1/4, 2/4, 3/4, 4/4 (Robert Dreyfuss, Point de bascule Canada, juin 2010)

Face à Nasser, les Frères musulmans, un instrument de la guerre froide soviétologue-américaine (René Naba, octobre 2011)

Quand la CIA finançait les Frères musulmans (Ian Hamel, Le Point, 6/10/2011)

Les frères musulmans dans le bureau ovale U.S. (Geopolintel, Pierre Dortiguier, 15/10/2011)

Les Frères Musulmans égyptiens à l’épreuve de la révolution 2/3 (René Naba, 19/10/2011)

Quand les services américains soutenaient les Frères musulmans (Ian Hamel, Oumma, 8/12/2011)

Les Frères musulmans au pouvoir : l’épreuve de vérité (Prof. Chems Eddine Chitour, AlterInfo, 30/06/2012)

Le « capitalisme extrême » des Frères musulmans (Gilbert Achcar, Le Diplo, février 2013)

La confrérie des Frères Musulmans : Un vestige de la guerre froide ? 1/3 (René Naba, Madaniya, 17/12/2014)

Le vrai crime dans l’« Huma-Gate », ce sont les liens avec les Frères musulmans (William Engdahl, 5/11/ 2016)

1957, la « doctrine Eisenhower » ou « guerre froide » au Moyen-Orient (Michel Muller, L’Humanité, 6/01/2017)

Mais chut, c’est Secret OTAN… Oui, je sais, m’sieur Lancetre ! Le "Decodex" du journal ‘Le Monde’ affirme que certaines de mes sources seraient d’essence « complotiste », « conspirationiste », « antisémite », islamo-gauchistes, etc., autant dire Ennemies de la Nation, une balle dans la tête et basta ! Mais on n’est pas obligé de croire sur parole le JO de la Vème, si ?

Et ce qu’en pense le Decodex d’Edwy, je sais pas et m’en balec.

Ben Salmane, ses salafistes ± takfiristes, son Daesh qui a réussi, et ses liens oléo-organiques avec l’impérialisme US (dont Trump est le dernier avatar), il est inutile de le représenter ici : hors Mr Lancetre, tout le monde est au parfum. 

Al-Sissi, faux pharaon et vrai satrape de l’Empire, même punition.

La Love Story Frères Muz-USA, de l’histoire ancienne ?

C'est à voir, sur pièces :

Autopsie d'un monstre (2) : les rapports 2012 des analystes de la DIA

Si on en croit certain rapport de la DIA (CIA de l’armée US), daté de 2012, et partiellement déclassifié en 2015 suite à action en justice de l’ONG américaine Judicial Watch, l’amour était toujours vivace en 2012.

14-L-0552/DIA/288

CLASSIFICATION: S̶E̶C̶R̶E̶T̶

R 05089Z AUG 12

THE GENERAL SITUATION [in Irak and Syria]:

A. INTERNALLY, EVENTS ARE TAKING A CLEAR SECTARIAN DIRECTION

B. THE SALAFIST, THE MUSLIM BRITHERWOOD, AND AQI ARE THE MAJOUR FORCES DRIVING THE INSURGENCY IN SYRIA

C. THE WEST, GULF COUNTRIES AND TURKEY ARE THE MAJOR FORCES DRIVING THE INSURGENCY IN SYRIA.

C. THE WEST, GULF COUNTRIES AND TURKEY SUPPORT THE OPPOSITION ; WHILE RUSSIA, CHINA AND IRAN SUPPORT THE REGIME.

ETC.

(Si les journalistes et abonné.e.s de Mediapart qui me lisent (j’en serais surpris) ont du mal avec l'anglais, je serai ravi de me faire leur interprète, tarifs modiques 0 €/h.

Freedom Fighters & Proxy Wars, (hormis Lancetre) nous connaissons tous la suite.

Et aujourd’hui ?

Erdogan chez Trump : l’entente des « homes forts » (Hala Kodmani, Libération, 15/05/2017)

Trump-Erdogan : duel perdant (Le Monde, 16/08/2018)

Khashoggi : Erdogan et Trump mettent la pression sur Ryad (AFP via La Croix, 12/10/2018)

Erdogan : «Je ne me suis pas assis à la table Trump à cause de Sissi » (Kenzi Adam, Algérie patriotique, 29/09/2018)

Pasteur libéré en Turquie : Trump remercie Erdogan (Mike Teiler, RFI, 13/10/2018)

Pasteur libéré en Turquie : Donald Trump prédit « d’excellentes relations avec la Turquie » (AFP via 20Minutes, 13/10/2018)

Ockrent : « Le meurtre de Jamal Khashoggi porte la marque de MBS », (Armin Arefi, Le Point, 17/10/2018)

Affaire Khashogi : Trump dénonce « les mensonges », Erdogan promet « la vérité » (Yves Bourdillon, Les Echos, 21/10/2018)

Affaire Khashoggi : comment Erdogan joue avec MBS (Armin Eferi, Le Point, 23/10/2018)

Bayram Balci : « Au centre du jeu, Erdogan tient sa revanche » (Hala Kodmani, Libération, 23/10/2018)

Vu de Turquie. Erdogan utilise l’affaire Khashoggi comme arme politique face à Riyad (Fatih Altayli, Courrier international, 25/10/2018)

La Turquie d’Erdogan veut exercer, aux dépens de Riyad, une influence dominante au Moyen-Orient (Alain Frachon, Le Monde, 25/10/2018)

Erdogan et Trump d'accord sur la "nécessité d'éclaircir" l'affaire Khashoggi (Europe1, 22/10/2018)

Assassinat de Kashoggi et ventes d’armes : la France se mure dans le silence (François Bonnet, Mediapart, 25/10/2018)

Syrie : l'invite d'Erdogan aux Européens (Le Figaro, 26/10/2018)

By the way... Jamal Khashoggi, c’est qui ?.................

La face sombre de Jamal Khashoggi (M.A. Boumendil, Algérie Monde Info, 25/10/2018)

V’là aut’chose ! surprised… Fact-Checkers (dont Lancetre), à vos Decodex !  tongue-out


Anyway...

trump-not-welcome-bruxelles-720x480

trumpnotwelcome-1

Trump Not Welcome in Paris !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.