ARTICLE 24 - FILMONS LA POLICE !

Énième exemple de ce que Macron et sa soldatesque fasciste veulent absolument cacher au peuple français, on comprend ça. Des témoignages à partager et mettre à l'abri sachant que... ARTICLE 24 !

AVERTISSEMENT : voir-regarder (dans l'intention de diffuser) les images ci-dessous est passible de... Cf. l'ARTICLE 24 du "projet de loi no 3452 relative à la sécurité globale" en fin de billet.

michel
Cerveaux non disponibles - 26 novembre, 11h45

Avec Loopsider

capture-d-ecran-2020-11-26-a-15-01-40

[David Perrotin] Le document qui va suivre est saisissant, vingt minutes de tabassage en règle d'une violence inouïe. Il montre Michel, un producteur de musique parisien à la tête de Black Gold Studios, roué de coups par trois policiers, simplement parce qu'il ne portait pas son masque. Les agents, accusés d'avoir tenu de nombreux propos racistes, s'en sont également pris à neuf jeunes artistes, eux aussi présents dans le studio d'enregistrement. Selon le première version des trois agents, Michel aurait tenté de prendre leurs armes et les aurait frappés. Mais ces policiers ne savaient pas qu'ils étaient filmés. Les vidéos que Loopsider s'est procurées, plus de vingt minutes tirées de la vidéo-surveillance du local, mais aussi des vidéos captées par des voisins, montrent que cette version est totalement mensongère. Et sans ces images, la parole des victimes auraient sans doute eu très peu de poids face à celles des forces de l'ordre. Encore traumatisé, Michel a accepté de témoigner à visage découvert, et de revenir minute par minute sur sa violente agression.

FILMONS LA POLICE !!!! © SINGLE KIF

https://www.youtube.com/watch?v=GXZkMx_yE2k

Un témoignage à écouter et PARTAGER le plus largement possible pour l'opposer aux mensonges que les propagandistes de Macron, son monde, sa police, sa magistrature et sa presse couchées nous préparent une fois de plus.

Et n'oublions pas de SAUVEGARDER LA VIDÉO, au cas où les GAFAM procèderaient à ce qu'il font depuis quelques temps : CENSURE via technique largement éprouvée depuis quelques années, voir mon précédent billet.


Loopsider - 14h45

capture-d-ecran-2020-11-26-a-15-45-49

DOCUMENT : la séquence intégrale des 13 minutes de l'agression policière contre un producteur de musique parisien. Attention : images difficiles de violences et d'insultes racistes.

https://www.facebook.com/Loopsider/posts/1219892441746013

↑↑↑ Voici l'intégralité des images de l'agression de Michel par trois policiers. Elles ont été tirées de la vidéo-surveillance de son studio d'enregistrement, où il a été agressé. La durée totale de cette séquence est de treize minutes.


[Midi Libre, 12h24] Vidéo d'un homme tabassé par des policiers pour non-port du masque à Paris, une enquête ouverte

[HuffPost, 15h10] Violences policières : les images édifiantes du tabassage d'un producteur de musique

[France Inter, 12h26] Vidéo d'un producteur tabassé à Paris : Gérald Darmanin suspend les policiers, enquête pour "violences",  ça, c'est le ministre de la police et son Radio Paris qui le disent... On n'est pas obligé.e.s de les croire.

[Révolution Permanente] VIDEO. Michel, producteur, tabassé par la police : « Sans ces images, je suis en prison » 

michel

Michel a été violemment agressé samedi 21 novembre par trois policiers sur son lieu de travail. Les nombreux renforts appelés par la suite sont même allés jusqu’à défoncer la porte du studio pour y lancer une grenade lacrymogène dont la dangerosité, en lieu clos, est extrême. Insultes racistes, mise en joue avec des armes à feu, coups de poings, de genoux et de matraque, Michel a été gravement blessé, tant physiquement que psychologiquement, et s’est vu octroyer 6 jours d’ITT.

La raison d’une telle violence ? Il ne portait pas de masque.

Les jeunes artistes qui enregistraient dans le studio ont eux aussi subi injures et coups sans aucune raison. Seule la vidéo tournée par une riveraine depuis son balcon a permis de limiter momentanément les violences que subissaient Michel et les jeunes présents ce soir-là.

Sans ces images en effet, Michel serait peut-être en prison à l’heure actuelle, voire pire. La version entièrement mensongère de la police l’aurait sans aucun doute emportée face aux dires des victimes. Car la version policière, montée de toute pièce, affirme que Michel les aurait violentés, aurait appelé « du renfort et visait à le poursuivre en justice. Sur fond de promulgation de la loi dite de « sécurité globale » interdisant notamment le fait de filmer la police, ces faits montrent à quel point il est important de nous battre pour conserver ce droit sans lequel il est impossible de défendre celles et ceux qui subissent les violences et mensonges policiers.

Aucune confiance ne peut être accordée à Darmanin qui en appelle sous la pression à la suspension des policiers concernés. L’impunité policière n’est pas l’exception mais la règle, c’est pourquoi il faut nous battre pour obtenir justice pour les victimes.

Dans ce contexte d’offensive sécuritaire et liberticide et au vu de ces terribles images, la journée de mobilisation contre la loi de sécurité globale, samedi 28, est un enjeu majeur pour notre classe et toutes les victimes de violences policières.


Assemblée Nationale - Proposition de loi nº 3452 relative à la sécurité globale

article24

 « Un an d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende »...

Wake up - Rage Against The Machine © musicofhope

« ANGER IS A GIFT » - La Colère est un Don de Dieu (Malcolm X)

---

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.