Manifs anti Macron

Ou quand les organisateurs mélangent tout à dessein, et font du mal à la démocratie…

 © GTK © GTK

L’extrême droite récupère tout. La mort des gens biens (cf l‘hommage de Le Pen à Kassav qui avait appelé à manifester contre elle en mai), et tous les mécontentements (Philippot qui organise des manifs contre le vaccin)…

Des décérébrés qui insultent les soignants en les traitant d’assassins et de collabos et qui s’attaquent physiquement à des pharmaciens en les traitant de tous les noms… Ils s’en prennent aussi aux restaurateurs, aux media etc.

Oui il faut se faire vacciner contre ce virus de merde. Ou alors on reste chez soi. On a toujours le choix. Et quand on a le choix, c’est la preuve qu’on est libre et qu’on a le courage d’aller au bout de ses convictions. Il y a plein d’endroits dans le monde où les femmes et les hommes voudraient se faire vacciner contre ce virus qui tue et ils ne le peuvent pas, parce que leur pays n’a pas les moyens de les soigner parce que nous autres accaparons les vaccins et les vendons à prix d’or. Ils meurent parce qu’ils n’ont pas le choix… En France on a le choix. On est libre et c’est gratuit.

Oui on a le droit de ne pas aimer Macron. Alors on dit clairement qu’on organise des manifs contre Macron. Pas besoin de prétextes pour manifester contre Macron et pour lui dire qu’on n’aime pas sa façon de présider. Et dans moins d’un an si nous le décidons, il ne sera plus là.

Non on ne mélange pas tout.

Oui « Une démocratie doit être une fraternité, sinon, c’est une imposture ». Antoine de St Exupéry

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.