Nous sommes tous capables du meilleur

Et aussi du pire. Des images pour dire que la haine et l’indifférence tuent…

Nous avons beaucoup pleuré pour ceux de Charlie, et pour tous les autres qui les ont suivis, massacrés par des fanatiques. Cinq ans après le procès s’ouvre et notre émotion est intacte quand nous revoyons les images des massacres. Et nous, qu’avons-nous changé depuis ?

 

 

 

 

Nous avons beaucoup pleuré quand nous avons vu l’image du petit Aylan Kurdi poussé par les vagues sur le sable. C’était il y a cinq ans, le 2 septembre exactement, comme aujourd’hui. Et nous qu’avons-nous changé depuis ?

 

 

 

Et nous avons aussi été très choqués par ce dessin inutilement provocateur de Riss dans Charlie, en 2016. Et si ça, ce dessin-là, c’est la liberté d’expression, c’est parce qu’il est publié dans Charlie. Et cinq ans après, la tante du petit s’en veut toujours d’avoir encouragé ses parents à la rejoindre.

 

 

 

 

Il n’y a rien à justifier dans le terrorisme. Le terrorisme c’est de la merde comme le sont les guerres dans lesquelles on tue aussi des innocents. La seule différence, c’est que les guerres sont déclarées alors que le terrorisme ne prévient pas. Il frappe par surprise, sans prévenir ni où ni quand. Et il permet à tous les dirigeants de tenir leurs peuples en laisse. Le terrorisme est complice des puissants.

Et puisque je parle de terrorisme, je conseille à tous de regarder le film de Elmar Fischer sur ARTE « Prise au piège », Unterm Radar en allemand. Des camps comme celui de Guantanamo il y en existe d’autres, de ces endroits infâmes dans lesquels on enferme et on torture, même des innocents. Au nom de nos libertés…

 © GTK © GTK
 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.