Nous sommes les reines et les rois…

et le président, lui, ne peut pas… Lalalère...

 © DR © DR

Moi pour être sûre d’être reine, je dois la manger toute seule, la galette du 6 janvier que tout le monde mange le dimanche avant la date officielle, et tous les jours d’après. Parce que je crois que dans toute ma longue vie, je n’ai trouvé la fève qu’une fois.

Et le président de la République, n’a même pas besoin d’essayer. Il mangera peut-être un morceau de sa grande galette de 1.20 de diamètre, mais il ne trouvera pas de fève, parce que de fève, depuis la Révolution, la nôtre, celle du peuple, dans les galettes de l’Elysée, il n’y en a pas. Rien pour le Président et pour ceux qui partagent sa galette. Na ! D'ailleurs si j'ai bien lu, avant 1975 il n'y avait même pas de galette. Rien.

Tout le monde sait ça, et moi je ne savais pas… Merci à la Voix du Nord…

Ce n'est peut-être pas un scoop, c'est juste une info capitale au milieu de toute cette actualité tellement crasse, entre les violeurs d’enfants, et  cette autre barbarie qu'est  la traite des êtres humains,  en France, de rappeler à ceux qui nous gouvernent que le peuple est roi.

Et que faisons-nous de notre pouvoir ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.