La guerre des textes

Hors contexte et un président qui s'énerve...

doigt

Ça y est, Jupiter comme l’appellent tous ceux qui le détestent et ils sont nombreux, a encore fauté. Et fait le bonheur de la télé réalité politico-informative. Hier Alain Rousset, Président du Conseil régional d’Aquitaine où se trouve l’usine GM&S a dit au Président que pas loin de là il y a une usine qui « a des marchés jusqu’en 2022 et ils n’arrêtent pas » (voir l'extrait video). Alors Macron lui a répondu que "certains, au lieu de foutre le bordel –ceux de la CGT qui l’attendaient dehors ndlr-, feraient mieux d'aller regarder s'ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas parce qu'il y en a qui ont les qualifications pour le faire et ce n'est pas loin de chez eux". Le président de Région, socialiste, a dit alors qu’"on ne règle pas les problèmes de manière forcée. Il faut qu’on repense notre relation au travail.».

Alors la petite phrase comme tant d’autres a été sortie de son contexte, mais tout de même, M le Président, vous commencez à vous énerver et quand vous le faites, vous ressemblez tellement à l’énervé de droite. Vous avez les mêmes gestes brusques et un peu saccadés, vous pointez votre doigt, (et ce n'est pas vers la lune) comme le fait aussi  l’énervé de gauche, je sais, et vous vous curez l’oreille. Et vous dites des gros mots...

Le peuple n’aime pas les énervés... Il aime les présidents exemplaires.

Le seul que nous avons connu à ce jour, digne et calme en toutes circonstances, nous pouvons le revoir ce soir sur France 3, un homme de gauche, honnête et un président qui l’était tout autant...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.