Une photo ne prouve rien, une video c’est mieux…

La preuve…

Elle a fait le tour, cette photo d'un policier en flammes, elle a choqué, moi aussi elle m’a choquée… Et pour finir la photo ne veut pas dire ce qu’elle montre. Pas de trucage non, un instant T qu’on voit bien sur cette video.

Les casseurs ou autre blackblocs,  quel que soit le nom qu’on leur donne, restent des casseurs de manifestation. Ils peuvent devenir des tueurs. C’est ce qu’on a voulu nous faire croire en nous montrant cette photo ? Et puis non finalement, c’était juste un instant T et le policier n’a rien du tout et c’est tant mieux.

Un autre policier a témoigné ce matin sur RMC pour dire que ces policiers, confrontés à la violence des « casseurs » ne peuvent pas intervenir sans l’ordre de leur supérieur. Et cet ordre ne vient jamais quand il s’agit des casseurs de manifestations. Pourquoi ? Les policiers commencent à parler. C’est bien.

Et puis, le PR a reconnu sur Brut que oui, les contrôles au faciès sont une réalité - "Aujourd'hui, quand on a une couleur de peau qui n'est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé (…) On est identifié comme un facteur de problèmes et c'est insoutenable"- et que cela doit cesser… Là aussi on avance…

manif-policiers-r

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.