Islamo-gauchiste

« A quoi reconnaît-on un islamo-gauchiste ? A ce qu’il nie farouchement l’existence de l’islamo-gauchisme » a dit un philosophe réputé, dans un hebdomadaire.

Démonstration…

A quoi reconnait-on un raciste ? Au fait qu’il nie être raciste ? Bien sûr que non, on reconnaît un raciste au fait qu’il tient des propos racistes ou commet des actes racistes. Être raciste, c’est penser qu’il y a des humains qui seraient intrinsèquement inférieurs à d’autres humains.

A quoi reconnaît-on un islamophobe ? Au fait qu’il nie être islamophobe ? Bien sûr que non. D’ailleurs il ne le nie pas. Il s’en vante. Il n’aime pas les Musulmans, pardon, il a peur des Musulmans, il en la phobie. Comme on n’aime pas les araignées qui nous font peur… Mais non, on les adore, mais voila, elles nous font peur et dès qu’on en voit une on court ou on l’écrabouille.

La citation dans mon chapeau, elle est ici et elle est signée…

Islamo-gauchiste, c’est comme porteuse de valise. C’est être du côté de ceux qu’on opprime. Je prends le parti de mes concitoyens musulmans depuis 2001, depuis qu’a commencé la croisade des neo conservateurs contre eux, juste parce qu’ils sont musulmans. Et sur mon blog de l’Obs on m’avait traitée de porteuse de valise et on m’a même promis une balle entre les yeux.

Vive la République, vive la France, vive la liberté, l’égalité et la fraternité et vive le printemps.

 © GTK © GTK

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.