Pour la Palestine,

il n’y a plus rien à attendre de M Macron...

Pendant que dans le monde entier, on soutient les Palestiniens, dans de nombreuses villes. Pendant que des footballeurs arabes et musulmans internationaux apportent sur les réseaux sociaux leur soutien aux Palestiniens,  en France on reçoit le président de l’AFPS au ministère, accompagné par des parlementaires et quand il en sort, on l’arrête et on le menotte et on l’emmène en garde à vue. Il est attaché à un banc au commissariat.  L'UJFP condamne fermement l'arrestation de notre camarade Bertrand Heilbronn, président de l'AFPS, et exige sa libération immédiate. Nous ne nous laisserons pas intimider par les manœuvres du gouvernement visant à réduire au silence la solidarité avec les Palestiniens.

Même France télévision informe : « Si le Premier ministre clame le droit d'Israël à se défendre face aux roquettes tirées depuis Gaza, les raids meurtriers menés contre l'enclave palestinienne contrôlée par le Hamas ne sont pas sans arrière-pensées politiciennes. "Benyamin Nétanyahou a énormément à gagner dans les affrontements contre le Hamas", assure Dominique Derda, correspondant de France Télévisions au Moyen- Orient. "En affirmant son autorité et en se présentant comme le défenseur d'Israël face au barrage de roquettes tirées depuis Gaza, il escompte gagner des points auprès d'une population israélienne de plus en plus à droite, dans la perspective d'une nouvelle élection. »

Et dans le même temps, Mme Schiappa, la plus fidèle des ministres du président, a reçu M. Valls, Place Beauvau « pour un échange passionnant sur la défense des valeurs de la République. » Nous n’avons décidément pas les mêmes valeurs.

Ils ont twitté presqu’en même temps…

Mme Schiappa à 11h31

M Valls à 11h37… Il a imité l’Imam Chalgouni qui lui, avait twitté la veille…

L’heure est grave en France et les Palestiniens n’y sont pour rien. Ils sont juste un révélateur de ce qui ne va pas dans notre pays, depuis trop longtemps.

Ceux qui nous gouvernent bafouent les valeurs de notre République. Et ça suffit.

Vive la République, et vive le printemps...

 © GTK © GTK

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.