Une histoire d’amour et de ténèbres

« Vous pouvez trouver l’enfer et le paradis, n’importe où.» Amos Oz

une-histoire-d-amour-et-de-tenebres

« Dans la vie des individus, comme dans la vie des peuples, les pires conflits que nous connaissons opposent souvent des adversaires opprimés. C’est une idée largement répandue que les persécutés sont solidaires et réagissent comme un seul homme pour combattre l’oppresseur.

En réalité, deux enfants martyrs ne sont pas forcément solidaires. Souvent ils voient en leur frère l’image terrifiant de leur bourreau commun.

L’Europe a brimé les Arabes et les a humiliés, asservis par l’impérialisme, le colonialisme et c’est cette même Europe qui a opprimé et persécuté les Juifs. Mais les Arabes voient en nous le rejeton arrogant de l’Europe colonialiste et exploiteuse et nous, nous ne voyons pas en eux des frères d’infortune, des victimes semblables à nous, mais des antisémites, des nazis masqués ». Amos Oz

Une Histoire d'Amour et de Ténèbres (Natalie PORTMAN - Cannes 2015) © Bandes Annonces Cinéma

« Une histoire d’amour et de ténèbres » de et avec Nathalie Portman, Gilad Kahana, Amir Tessler, Makram J. Khoury

Bande-annonce : Une histoire d'amour et de ténèbres (A tale of love and darkness) © LesFilmsSeville

La photo vient de là

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.