15 août, l'assomption et un autre son de cloche

Parce que le 15 août est un jour férié et religieux, et qu’un peu partout les cloches sonnent aujourd’hui à la gloire de la mère de Jésus, le juif révolutionnaire qui voulait changer le monde…

marie-nb

« Marie fait la révolution ! »

par  Bernard Rodenstein

« A travers les siècles, le clergé des églises chrétiennes, catholiques notamment mais les protestantes s’y sont mises aussi, a préféré chanter des cantiques à la louange de Marie, la mère de Jésus, plutôt que de faire résonner le chant de Marie ! (Luc 1/40 à55)
Encenser la mère du Sauveur du monde ne peut que faire du bien à toutes les mères et aussi aux pères qui se rachètent ainsi de leur fréquent manque de respect et de vénération de leurs épouses.
Les Ave Maria de Gounod, de Schubert et de bien d’autres encore, sont sur toutes les lèvres et mettent de nombreux cœurs en émoi.
On y touche parfois au divin ! Dieu que c’est bon !
Il m’est d’avis, pourtant, qu’un glissement théologique s’est opéré à l’insu de notre plein gré !
Les propos du fiston Jésus à l’égard de sa mère ne sont pas très flatteurs dans l’évangile. Il lui arrive de l’envoyer sèchement sur les roses. Il avait, de toute évidence, coupé le cordon ombilical avec elle.
Et que dire du cantique de Marie et de son contenu révolutionnaire ?
Quelques phrases :
« Il a jeté les puissants à bas de leurs trônes...
Les affamés, il les a comblés de biens ... les riches, il les a renvoyés les mains vides ... «
Marie ! La douce ! La sainte ! L’immaculée !
Un chant digne du Che Guevara. Du Karl Marx avant l’heure !
Pourquoi donc ne s’inspire-t-on pas davantage de ces paroles sorties de la bouche d’un ange vénéré ?
Poser la question, c’est y répondre !
On ne peut pas faire ami-ami avec les puissants et les riches et entonner un hymne aussi subversif !!!
Le voilà le hic !
Il faut choisir entre Marie la révoltée et Marie la mère pleine de grâce et de tendresse.
Les Églises ont choisi !
Choisir, souvent, est synonyme de trahir. »

par Bernard Rodenstein, pasteur, et ancien président fondateur de l’association Espoir à Colmar sur son FB

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.