Variations sur un diamant

Pas éternel…

Il ne vaut pas de l’or non. Il vaut bien mieux que ça. Il est unique et irremplaçable.

Je l’ai ramassé sur la neige, ce n’était pas sa place, quelqu’un l’avait abandonné.

Caillou glacé. Il ne coulait même pas. Il faisait trop froid.

Sec et solide, et fier. Fier et libre. Il devait le rester. Je ne l’ai pas ramené.

 © GTK © GTK

Je l’ai posé sur une petite branche. Pour qu’il soit vu de loin. Pour qu’on l’admire.

Pour qu’un enfant dise, oh regarde, le beau glaçon sur la branche.

Pour qu'on le photographie…

 © GTK © GTK

Ou dans la main. Il n’est à personne. Heureusement. Il est à tout le monde.

Et il n’est plus. A cause du redoux, c’est sûr, il a fondu.

 © GTK © GTK

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.