La claque électorale

Et légitime puisque sortie tout droit des urnes… Un pays qui ne respecte pas ses jeunes n’a pas d'avenir…

Un commentaire présidentiel sur le fiasco de son parti ?

Rien de rien, à part un grand silence qui fait du bruit…

Le premier dimanche où les gens pouvaient respirer…

Je sais, il a fait beau dimanche, il a plu aussi après-midi, il faisait chaud. Moi quand je suis partie voter vers midi trente -je vote toujours entre midi et deux, -je fais mes courses entre midi et deux, je n’aime pas attendre dans les files et encore moins quand il y a distanciation physique pour cause du virus…- les tables des restaurants de ma ville étaient toutes occupées et dans la rue principale, les touristes déambulaient en grappes avec des accents de partout…

Les jeunes ne sont pas allés voter…

Qui peut s’étonner de cela ? Ils étaient où les politiques pendant que les étudiants et les jeunes en général se pressaient dans les files d’attente pour manger ? Ils étaient où les politiques quand les jeunes se suicident parce qu’ils n’en peuvent plus d’être enfermés dans quelques mètres carrés, sans espoir ? Ils sont où les politiques quand les jeunes qui font la fête, même après la levée du couvre-feu, pour la fête de la musique se font courser par la police ? Ah oui, mais c’est bien sûr, ils étaient récemment à la manif des policiers pour les soutenir avec l’extrême droite, et pas à celle pour montrer leur solidarité à nos compatriotes, après l’attaque de la mosquée en 2019… On ne peut pas être partout… Moi je suis vieille. Et je suis solidaire et nous sommes nombreux à l’être, solidaires. Et franchement comme au temps de l’énervé de droite, il m’arrive de plus en plus souvent d’avoir honte de mon pays et surtout de ses dirigeants quand ils maltraitent les jeunes comme j’ai honte quand nous laissons tomber les plus pauvres et les personnes qui n’ont pas de papier, les réfugiés et tous ceux qui sont à a peine...

Je suis allée voter parce que je pense que c’est un droit précieux et que c’est ma liberté d’y aller comme c’est la liberté de chacun de ne pas le faire. Il serait grand temps de comptabiliser les votes blancs comme de vraies opinions exprimées et les citoyens seront alors plus nombreux à aller voter. On pourrait même dans ce cas, rendre le vote obligatoire… Mais ça les politiques, tous les politiques, aucun politique ne le fera jamais. Ils le feraient s’ils étaient vraiment au service des Français et du pays avant d’être là seulement pour eux et pour leur réseau personnel.

Bien sûr que ça sert de voter.

A condition de voter pour des politiques qui présentent vraiment un programme de gauche ça va sans dire, vraiment de gauche, digne de nous et de nos valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité. Aucun parti n’est parfait puiqu’un parti politique est composé de femmes et d’hommes qui eux ne seront jamais parfaits. Rien ne sera jamais parfait, une seule chose doit l’être au sein de ce parti, c’est la démocratie. Que chacun puisse donner librement son opinion et mettre sa pierre à l’édifice. Et ce sera déjà une bonne nouvelle. Après c’est sûr il faut bien une tête de liste, un chef, un porte-parole, un qu’on reconnaît et à qui on reconnaît le droit de nous représenter. Et celui-là doit être aussi irréprochable que possible, et aimable, c'est un minimum... Toute une histoire…

Vive la République, et vive l’été, mouillé…

 © GTK © GTK

 © GTK © GTK

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.