Laïcité et écran plat…

Quand le ministre, -donc le gouvernement et le PR- trahit les valeurs de la République…

D’abord en images, la campagne honteuse de l’Education nationale qui montre du doigt les musulmans n’a rien à faire dans nos écoles…

laicite-gouvernementale

La laïcité, c’est ça et c’est très clair :

Constitution française

PRÉAMBULE

Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans la Charte de l'environnement de 2004.

En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d'outre-mer qui manifestent la volonté d'y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l'idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique.

ARTICLE PREMIER.

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales.

 © GTK © GTK
 

Et puis quand le ministre de l’Education ose prétendre hier sur France 3 et je cite : "On sait bien, si on regarde les choses en face, qu'il y a des achats d'écrans plats plus importants au mois de septembre qu'à d'autres moments", le ministre ment.

Cette théorie a été démentie par plusieurs études de la Caisse d'allocations familiales (CAF), chargée de verser cette aide financière. Depuis les années 1990, la Caf a interrogé à plusieurs reprises une partie de ses bénéficiaires pour savoir comment l'argent est dépensé. Le dernier sondage remonte à 2013 et il nous apprend que 95% des parents ont utilisé l'allocation de rentrée pour les fournitures scolaires et les vêtements. Viennent ensuite les dépenses d'assurance, de cantine, de transport ou encore les affaires de sports. (lire sur France TVinfo)

Le ministre de l’Education a changé de look pour la rentrée… C’est son problème. Il n’a pas le droit de changer les valeurs de notre République qui sont et restent la Liberté, l’Egalité et la Fraternité. Et ceux qui le laissent faire sont complices...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.