GE13
Abonné·e de Mediapart

48 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 oct. 2021

Points communs entre libéralisme et wokisme

De Zemmour à Bouteldja, combat de façade et accord de fond?

GE13
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour proposer une piste de réponse à la question, un détour préalable s'impose. Dans le débat sans cesse renouvelé autour de la question du "beau", dans la nature, les paysages, l'art, etc. deux points de vue semblent s'opposer de façon irréconciliable, les dogmatiques et les sceptiques. Les premiers vont affirmer que telle forme doit être reconnue comme étant la définition du "beau" (par exemple le Parthénon pour les citoyens libre de la République grecque). Pour les seconds, les premiers ont tort car il faut, selon eux, élargir son champ d'observation et considérer que le "beau" peut être incarné dans diverses formes selon les lieux, les cultures, etc. À ce stade posons la question suivante, au-delà de l'opposition formelle de ces approches, quel est leur point commun? C'est celui de chercher la vérité du beau en posant un regard sur ce qui leur est extérieur! Or, gravée sur l'entrée du temple d'approfondissement à Delphes apparaît ce précepte, "connais-toi toi même". De manière dialectique l'opposition formelle antérieure entre dogmatiques et sceptiques devient une opposition de fond entre dogmatiques et sceptiques d'un côté et la démarche philosophique rationnelle de l'autre.

Appliqué à l'opposition entre les tenants du "libéralisme universaliste formel" et les tenants du wokisme, au-delà des anathèmes échangés, quel point commun? L'ontologie, l'essentialisme. Les premiers, tout en revendiquant l'universalisme des Lumières, présentent leur idéologie comme étant un ordre naturel, créant un être supérieur doté d'une "main invisible" et s'en remettent, pour illustrer par un exemple d'actualité, aux dites "sciences cognitives" pour réactualiser la théorie disqualifiée des "dons" attribués par la biologie (ou le sang, la race, pour certains idéologues en vogue médiatique) à certains élus parmi les humains. Les seconds, à partir de situations discriminatoires vécues, vont proposer une issue politique aux groupes subissant telle ou telle souffrance, un replis essentialiste sur ce qui les différencie formellement, la race, l'orientation sexuelle, etc. Ontologie de l'être, essentialisme, naturalisme sont les points de convergence de ces discours. L'opposition réelle, sur le fond est celle qui les met face à une issue politique possible basée sur ce qui est commun aux humains concrets et dépossédés de la maîtrise des moyens de production de leur propre existence! Le libéralisme définit par nature la propriété privée des moyens de production et attribue à l'État le rôle du contrôle social, par la force de plus en plus souvent, et celui de perpétuer l'illusion du consentement démocratique. Il lui est nécessaire de diviser les individus pour les gouverner. Les wokistes sont une aubaine dans ce cadre. Les antagonismes relevant du "spectacle médiatique" entre les deux camps masquent l'opposition de fond entre ces derniers et le nécessaire regroupement des exploités (prolétaires de tous les pays, disaient Marx et Engels!).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin