Comment la recherche vocale bouscule les habitudes des foyers français ?

Avec l'arrivée en 2018 des assistants vocaux Google Home et Amazon Echo en France, les foyers français sont en train d'adopter une nouvelle habitude dans leur quotidien, la recherche vocale.

Depuis une décennie, les comportements des internautes ne cessent d'évoluer. La fin des années 2000 a été marquée par l'adoption des smartphones tandis que l'après 2010 a signifié l'arrivée de l'ère des réseaux sociaux. Depuis désormais un an, les foyers mondiaux et français adoptent une toute nouvelle manière d'interagir avec internet en utilisant ni mains, ni écran.

L'adoption mondiale des assistants vocaux

Selon une infographie réalisée par le site anglophone Visual Capitalist, l'utilisation des assistants personnels comme Google Home et Amazon Echo a explosé en 2018 aux Etats-Unis. En effet, 25% des foyers américains possèderaient un assistant vocal pour atteindre un pourcentage de 55% en 2022. Colossal.

Si l’on analyse le marché mondial, on constate que cette tendance est encore plus importante en Chine puisque l’Empire du Milieu représente 30% des parts de marché dans le monde alors qu’elle était à 0 en 2017. Sans surprise, on retrouve parmi les leaders du marché les deux géants chinois que sont Baidu et Alibaba, désireux de croquer dans la pomme du marché des objets connectés en Chine évalué à plus de 7 milliards de dollars en 2018 selon PR Newswire.

Amazon en leader incontesté aux USA

Amazon étant le premier à s’être lancé avec son Amazon Echo, c’est sans surprise qu’on le retrouve en tant que leader incontesté aux Etats-Unis sur le marché des assistants vocaux. En deuxième position on retrouve Google avec son Google Home (11,2% de parts de marché) et Apple loin derrière avec son Homepod (2,7% de parts de marché).

Les Français préfèrent Google

Au contraire du pays de l’Oncle Sam, l’Assistant Google est le plus utilisé par les Français avec près de 30% de parts de marché. Amazon arrive quant à lui en 3ème position seulement (9%) derrière Apple et son assistant Siri (17%).

Concernant l’utilisation que les Français font de leur assistant vocal, il est intéressant de constater que 75% d’entre eux recherchent une information, 61% l’utilisent pour écouter de la musique en streaming et 43% pour contrôler des objets connectés dans leur maison.

Combien de Français utilisent un assistant vocal ?

Une dernière étude réalisée par Hadopi et le CSA en mai 2019 sur le marché français montre que 46% des internautes ont déjà utilisé un assistant vocal que ce soit via leur smartphone, tablette ou appareil Google Home. Pour revenir à l’enceinte connectée Google Home et Amazon Echo, 11% des internautes français en possèdent une ce qui prouve encore une fois que cette technologie s’installe progressivement dans les foyers.

Vers une évolution du rapport avec la recherche internet

Si on avait interrogé un panel de consommateurs il y a à peine 5 ans à propos de la grande future évolution en termes d’usage web, la majorité aurait certainement répondu que les appareils tactiles sont l’avenir. Finalement, les tablettes et PC portables à écran tactile se font très discrets.

Comme détaillé dans les analyses ci-dessus, le grand bouleversement est à chercher du côté de la recherche avec la voix, sans taper quoique ce soit sur un clavier. C’est le cas des consommateurs mais aussi des entreprises qui sollicitent de plus en plus des agences de marketing digital pour que leurs services soient cités vocalement quand les internautes recherchent une information ou un commerce sur Google.

Seulement, la recherche vocale n’est pas forcément synonyme de recherche sans écran.

Une première étape vers la recherche visuelle

Lors de sa célèbre conférence Google I/O de mai 2019, la firme de Mountain View a annoncé l’arrivée cette année en France de son nouvel assistant nommé Google Nest Hub.

Doté d’un design élégant, cet appareil est en réalité un assistant vocal équipé d’un écran. La promesse étant d’offrir aux internautes la possibilité d’utiliser leur voix pour commander des actions et rechercher des informations qui s’afficheront visuellement sur l’écran.

Les internautes n’écriront bientôt plus

Cela fait 20 ans que la démocratisation du numérique et d’internet provoque chez les internautes une perte de l’habitude d’écrire avec un stylo ou un crayon, au profit de leur clavier d’ordinateur et pavé tactile.

Bientôt c’est donc cette habitude même d’utilisation d’un clavier qui risque de disparaitre au profit d’une recherche d’information entièrement orale qui ressemble fortement aux prémices de l’intelligence artificielle et des rapports conversationnels avec des machines.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.