Portfolio

Clermont place du 1er mai, la vie s'organise avec migrants et bénévoles

Dans le camp, avec les arrivées successives, la vie s'organise dans l'urgence avec migrants, bénévoles et associations. Les apports des clermontois réchauffent corps et coeur dans la solidarité. Les enfants trouvent parfois un peu de dérivatif. La beauté et le lien naissent de ces rencontres, des paroles et des regards échangés, restaurent la dignité de chacun. Ces images veulent l'illustrer.
  1. Le droit de secourir et d'être secouru...

  2. Sous les barnums à tout faire, cuisine, vêtements, réserves, rencontres entre tous pour demander, offrir, partager.

  3. Le désordre apparent, l'organisation efficace rompue à la nécessité

  4. En attendant, les dialogues sont affaires de paroles et de regards

  5. Ici on fait chauffer sa gamelle avec les apports - plats et pain - fournis par qui veut bien.

  6. Un espace abrité et disponible aux enfants pour lire ou jouer sous le regard bienveillant des mères et des bénévoles

  7. Instant d'évasion et d'enfance

  8. Sous les arbres, des auvents pour se protéger du soleil et de la pluie

  9. De part et d'autre de cette allée, de petites tentes bien alignées

  10. Le temps est long... le lien avec le portable

  11. Chacun s'organise en bordure de la place pour mieux circonscrire un espace personnel adossé à un arbre ou à la haie.

  12. Les hommes jouent aux cartes sous l'oeil attentif de madame pendant que bébé tranquille se laisse aller dans la poussette.

  13. Se retrouver c'est se congratuler. Devant la tente, allongées, la petite fille et sa maman regardent la scène.

  14. Avant le repas, les poivrons sentent bon au passage. Tant de choses dans ce regard.

  15. Un salut franc et massif du chef de famille

  16. Comme à l'intérieur mais... dehors

  17. Besoin de sentir un espace à soi, délimiter son "chez soi" à défaut d'un toit, une palette calée par des morceaux de bois fait l'affaire

  18. Comme tous les enfants du monde, à plusieurs c'est mieux, les petits suivent les grands

  19. Jouer au foot sur la place centrale, moment privilégié...

  20. Avant le couscous, en cercle, baignés de musique

  21. Livraison de palettes pour le feu ou améliorer espace et confort.

  22. Vers le soir, les feux s'allument pour chaleur et repas

  23. Auvergne Solidarité Migrants

  24. #clermontfaitmonde

  25. Albanais, il apprend le français assidûment, le comprend déjà bien tout en parlant déjà un peu, avec une grammaire et ce livre qu'il me montre avec fierté. La page ouverte comme horizon d'un espoir, d'un désir de vivre avec sa famille en France et ne jamais prendre cet avion à l'envers par O.Q.T.F. Aujourd'hui "Je dois", demain peut-être "Je peux".

     Solution provisoire : voir en fin de billet - Pour mieux se saisir de la situation, lire ce billet ici.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.