Germain POIGNANT

médecin généraliste

GRIGNAN - France

Sa biographie
- né en 1972. Pour moi, l'âge est surtout mental et je trouve rencontre parfois gens encore dynamiques et jeunes d'esprit, producteurs d'idées neuves à 75 ans. - études de médecine achevées en 2000 avec la thèse - centres d'intérêts pendant ma jeunesse: équitation, piano, musique, nature, Quercy, vieilles pierres, numismatique, histoire locale, detecteur de métaux.... - actuellement: botanique, ornithologie, photographie naturaliste, vieilles pierres (toujours), écologie conciliant une société humaine heureuse et équitable et une biodiversité en bonne santé aussi, dans le respect des animaux, et dans un équilibre ne compromettant pas le futur, les générations futures, et ne tendant pas au désastre comme la poursuite du capitalisme financier actuel. - idées politiques: je ne rentre dans aucun moule de parti ou d'idéologie. Je prétend être libre de pensée, et c'est à cette liberté que je tiens le plus. je plains ceux qui se doivent de penser comme l'indique la ligne de conduite de leur parti, de leur religion. Ceux-là ont mis leur esprit en cage et on perdu ce qu'il avaient de plus noble. Je déteste les dogmes laïques tels que l'obligation de croissance pour l'emploi pour tous et une société heureuse: ce dogme dépassé a prouvé son inexactitude. Lire Prospérité sans croissance: la transition vers une économie durable de Tim Jackson m'a apporté la confirmation que je ne suis pas un utopiste en envisageant une société différente et en remettant en question ce dogme de croissance gobé et répété par tout le monde sans esprit critique. Pour moi, les politiciens en tous genres -exceptionnelles sont les exceptions!- sont dépassés, vieux dans leur esprit, et les idées qu'ils ressassent ne trahissent que trop la pauvreté de pensée et l'enchainement de l'esprit. Il est plus que temps de mettre fin au règne absolu de la finance, qui a anéanti toute éthique humaine dans beaucoup d'entreprises et a confisqué la démocratie pour la remplacer par un écran de fumée. Il est temps pour l'humanité d'être plus solidaire, que les uns renoncent à acheter ce qui nuit à nos frères humains à quelques milliers de kilomètres (enfants chinois, ouvrières vietnamiennes,...). Il est temps pour l'humain de réellement se laïciser en se débarassant de concepts anthropocentristes hérités des religions monothéistes: les animaux ne peuvent pas continuer à être utilisés tels des objets dans des chaînes industrielles. Les forêts primaires des Tropiques ne sont pas de la simple matière première que l'on peut vendre, brûler, et remplacer par des plantations arrosées de pesticides der herbicides. L'homme n'est pas un empire dans un empire (Spinoza) et nous dépendons d'une ensemble complexe que nous nous attelons pourtant à détricoter. Je donne à Sea Shepherd, LPO, ASPAS, Humanité & Biodiversité, Envol Vert, Bloom, Les Amis de la Terre, Les jardins de cocagne, Association Santé Environnement France. J'attends toujours de Mediapart qu'il s'intéresse de plus près aux dangereuses collusions état-collectivités/ chasseurs, qui font souvent reculer la démocratie et confisquent la nature au profit d'une minorité. Je fais partie de la majorité (naturalistes, sportifs...) qui sont spoliés. Je constate l'état d'effarouchement des animaux (comparativement à la Suisse ou aux Pays-Bas) nous privant du plaisir de les observer tranquillement..Je constate que la "prolifération" des chevreuils ou sangliers (hélas souvent croisés avec les cochons domestiques, donc ayant plus de portées annuelles) n'obtient de réponses qu'à coups de fusil mais pas à l'aide de la logique protection des prédateurs: c'est un non-sens scientifique qui n'échappe pas à un esprit d'enfant de CP, et un reste d'anthropocentrisme religieux et archaïque.
  • 0 billet
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 5 contacts
Germain POIGNANT n'a pas rédigé de billets