Gabon - Ali Bongo, et le Kongossa de Bloomberg

Se cacher derrière un nom prestigieux n’exclue pas l’incompétence. 

Le groupe Bloomberg qui a été capable en 2013 de laisser filtrer sur la toile plus de 10 000 messages privés et coordonnées de ses clients liés à la finance, les exposants ainsi de manière irresponsable a de grosses perturbations, n’en est pas à son coup d’essai en matière de bavures. 

En 2016, le groupe Français Vinci a fait les frais des erreurs de Bloomberg qui ont fait chuter l’action 18 %. 

L’annonce intempestive et sans fondement concernant l’état de santé du Président de la République du Gabon, Ali Bongo en est un autre triste exemple. 

Sur la base de rumeurs que les Gabonais ou dénommé avec humour le Kongossa, une agence de référence telle que Bloomberg, publie de fausses informations qui auraient pu avoir de graves conséquences si les Gabonais étaient moins sérieux et responsables que leurs journalistes. 

Une convalescence ou une rééducation dans un centre adapté sont aujourd’hui des pratiques courantes pour tout le monde, qu’ils soient employés de banque, journalistes, Sportifs, Président de la République du Gabon ou des Etats Unis 

S’il fut photographié seulement deux fois en fauteuil roulant, le Président Roosevelt fut pourtant un Président assis. Paralysé, il mit fin à la prohibition, sortit les Etats-Unis de la crise économique et vint au secours de l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale sans jamais se lever.

Il faut  se poser la question : doit-on considérer les auteurs de « Fake News » comme journalistes ? 

Nous pensons qu’ils devraient très certainement changer de métier;  New York manque de main d’œuvre dans la collecte des immondices; et leur place est toute trouvée. 

Michel Bloomberg, fondateur de l’agence et ancien maire de New York pourrait très certainement les aider pour leur reclassement.

 

2013 : https://www.lemonde.fr/economie/article/2013/05/14/bloomberg-au-c-ur-d-un-scandale-de-conflit-d-interets_3200885_3234.html

 

2016 : https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/vinci-victime-d-un-flash-krach-en-bourse-a-cause-d-un-faux-communique_1853188.html

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.