Confinement, pourquoi on-t-ils fermé les espaces naturels aux citoyens ?

Pratiquement tous les médias nous rebattent les oreilles avec les joies d'un nouvel accès à la nature... Profitez profitez ... Comme si ces Espaces Naturels étaient des espaces de jeux, des espaces de consommation, un simple loisir.

Cette politique de confinement était déconnectée de la réalité des citoyens qui vivent la nature et qui pensent que par la nature nous pourrons continuer d'évoluer sur notre planète. 
Ils se sont arrogés le droit de nous priver de ce bien si précieux, ensuite de nous l'ouvrir comme une récompense et dorénavant nous menacent d'une sanction : le "re-confinement" et ce sans aucune réalité sanitaire.

Le réveil :

Voici venir le jour ou plus personne ne comprend pourquoi le gouvernement a décidé de fermer les forêts, les parcs, les plages, les chemins côtiers, la montagne, les quais des villes...
Bien sûr le sujet peux paraitre bien futile en rapport aux douleurs, aux drames qui se jouent dans cette crise.
Et pourtant... Si justement notre rapport à la nature était une grande partie des solutions afin d'éviter de futures catastrophes ?

Rappel :

"la circulation dans les bois et forêts publics et privés sont interdits"

"l'accès aux plages du littoral et plans d'eau intérieurs, aux espaces de stationnement les desservant et aux sentiers littoraux, est interdit"

La belle excuse  :

En montagne : "Il s'agit, selon la préfecture, de "préserver les secours" en montagne qui ont déjà alerté sur la pratique de ces activités."

En mer : "Certaines de ces activités nautiques font par ailleurs peser sur les services de secours et les structures médicales une charge incompatible avec la situation dans laquelle se trouve le pays actuellement."

Ah bon ?

C'est sous couvert d'éviter d'encombrer les hôpitaux et de solliciter des secours que l'on a interdit la Nature aux Français mais pour cet interdit les moyens mis en œuvre sont hallucinants :
Hélicoptères, drones, bataillons de gendarmerie 24/24, police montée et j'en passe... Énormes moyens au regard des secours qui auraient été sollicités par d'éventuels accidents en mer ou en montagne... et surtout quels accidents de marcheurs dans des parcs et forêts ? Un accident de pique-nique en famille ?

Alors quels objectifs conscients ou inconscients cachent de telles restrictions ?

Culpabiliser les Français ? Les atteindre à tout prix quelque soit leur lieu de vie... Si le Virus se propage c'est forcément de VOTRE FAUTE et cela va de paire avec les propos guerriers du Président et surtout avec ses discours paternalistes aux antipodes des discours de Madame Merkel.
La guerre permet d'annihiler la pensée : Citoyens, vous allez souffrir de votre inconsistance face à l'ennemi !

Pourtant le contact amplifié avec notre Espace Naturel qui est un Bien Commun de la planète serait plutôt une issue à la crise du Covid19 et surtout aux crises à venir.

Cet arrêt brutal de l'emballement capitaliste mondial permet de renouer avec la Nature. De prendre conscience de nos besoins fondamentaux et ainsi de bloquer les éternelles balivernes sur la "Croissance".

Comment nous expliquer qu'en fermant des millions de kilomètres carrés au Français, ils allaient se retrouver moins "confinés" ?

Non ce pouvoir pétri d'un jacobinisme aveugle décide depuis ses bureaux parisiens de nous mettre en souffrance soi-disant pour la "bonne cause". En réalité, ce sont de vieux relents judéo-chrétiens ; nous devons faire "pénitence" j'en veux pour preuve : le travail OUI - le plaisir NON

Pour nos gouvernants actuels, la nature est divisible en deux pôles : l'agro-industrie aux productions de tomates hors sol, aux élevages intensifs et l'industrie du loisirs avec ses plages bondées, St Tropez, Nice, le Bassin d'Arcachon... En résumé des espaces de production et de consommation...

Cette vision est largement confirmée par leur traitement de la crise climatique, un vulgaire saupoudrage de primes dans le but de renforcer une ou deux industries...

S' ils avaient eu le courage de dire que pour les citoyens vivants en appartements dans des banlieues, il serait difficilement soutenable de voir des gens bronzer sur les plages... Mais non ! Du haut de leur tour d'ivoire ils n'ont que faire de la pédagogie ou de notre confiance. Leur méthode s'intitule "la méthode des 135 €" - complètement infantilisante... et si vous la contestez, la garde à vue et l'outrage avec l'aide des forces de l'ordre en roue libre n'est jamais loin. Nombre d'abus et de violences en témoigne.

Si par ailleurs ils avaient fait preuve d'une exemplarité lors de cette catastrophe, on aurait éventuellement pu courber l'échine. Mais 61 plaintes de soignants, d'élus, de familles dressent un bilans peu enviable de cette gestion de crise à la française fondée sur des mensonges, des retournements, des promesses jamais tenues (à part celle des 800 000 contraventions).

Ils commençaient tellement mal en employant le 49.3 sur la reforme des retraites alors que l'ordre du jour était le "Coronavirus" de son petit nom à l'époque.
Il fallait être sacrément en décalage avec le peuple pour oser cela en demandant en même temps "L'unité Nationale".

La situation est désolante, mais j'attends toujours que l'on m'explique pourquoi éloigner les humains de la nature était une solution afin de lutter contre un virus...  Sur quelles bases sanitaires ? Quel est le danger de circuler dans la nature ?

 

Hélicoptère à l'appui

Coronavirus. Un hélicoptère de nuit pour faire respecter le confinement en Loire-Atlantique

Surfeurs : la ronde des hélicos...

Les militaires ont ainsi parcouru plusieurs sites d’escalade réputés du massif et ont finalement interpellé le jeune bravache sur l’un d’eux mardi.

Un joggeur prend un bain...

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.