Stephen Hawking 10:que nous réserve l 'avenir ?

Unb nouveau saut, à la dernière des dix "grandes questions". Elle est courte:pp205-213 Qu'un scientifique pose cette question-là, ça interroge..

L'idée d'AEistein d'"ondes gravitationelles" reçoit, un siècle plus tard, appui observationnel (sonde LIGO, 2017)

 Et Hawkiug dit :"ingéniosité, intuition,, originalité, génie" Je regrete de devoir dire que ces mots, pour moi, ne signifient rien à propos du grand homme..Banalités...S.H. est tellement plus fort lorsqu'il parle de cosmologie!

Et il ajoute: intérêt pour les structures du réel, imagination, expression de sa pensée. A mon avis, un peu mieux, mais insuffisant..A partir d'un problème concret (synchronisation des horloges  dans des gares diverses), il a "mis la main à la pâqte" (expression de Charpak), puis formulé un "et si...?) qui a déclenché des enquêtes, suggéré des hypothèses, engendré desopérations e mesure...et c'st de là qu'est née "la relativité"

Aujourd'hui, dit très justement S?H?  les physiciens en savent plus : ils disposent d'instruments (accélrateurs de particules, ordinateurs,télescopes spatiaux, détecteurs d'ondes. Là, notre auteur est "sur son terrain" estconvainant..

Et sa remarque suivante : grand enfant, il voulait "savoir comment ça marche" et a beaucoup démoli, démonté .Oui, les enfnts sont volontiers curieux...et ceux qui "mettent la main" ont plus de chances de découvrir. que ceux qui se contentent de l'explication donée par l'adulte (beaucoup de spécialists de l'éducation partagent ce point de vue).

Et "des conditions d'emploi différentes",amènent à "si on en  comprend le fonctionnement, on peut contrôler l'objet étudié". Combien n'apprennent que par imitation d'un modèle, application de gestes préappris par imitation... Bravo, grand hommeMais, dit-il ,ona besoin d'une étincelle, de curiosuité, d'émerveillement. Cela renvoie directement à l'énoncé des "mobiles" d'entrée en pratique, d'apparition de projets, d'organisation de la recherche de compétences,  ..si bien formulés par JMarsenach ( ENS) .

Mais il dit que "l'étincelle vient souvent d'un professeur". Ici, je rue encore. Le maître ne peut faire mieux que mettre en place des situations susceptibles de déclencher l'étincelle....et ce ne sont pas que les enserignants qui le font, ni toujours exprès, ni toujours à l'école (on apprend aussi partout ailleurs).

 

Ensuite, viennent les craintes suscitées chez S.H. par notre actualité, et scolaire, et sociale. Et les terrains possiblement fertiles...ET ,il cite ela vulgarisation"...tput en signalant son "sens unique"  lorsqu'lle provient e littérature ou de médias. ("la man à la pâte" y manque ; tout passe ^par des images et des mots)     

Fort justement, il note que les besoins de tous en formation scientifique et technologique ne feront que croître. Il en va de même purr toutes les activités humaines..Et que les "canevas" scolaires d'apprentissage par coeur, d'équations, d'examens "éloignent les jeunes gens de la science."

Il énonce, ensuite, mles dangers écologiques et démographiques...et dit son espoir que des progrès du savoir permettent d'y faire face

Il termine par "En toutes circonstances, il y  toujors quelque chose à faire,et à réussir.N'abandonnez jamais.." 

Un "orangiste" optimiste...                

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.