Gilles Bouquerel
Psychiatre d'Enfants à la retraite, touche à tout, bon à rien, mais pas vraiment...
Abonné·e de Mediapart

75 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 avr. 2017

Macron et les Banquiers Mystérieux

Dans l'assaut contre Emmanuel Macron on parle, on parle, mais aussi on tait, on cache. Toute indignation n'est pas bonne à détailler.

Gilles Bouquerel
Psychiatre d'Enfants à la retraite, touche à tout, bon à rien, mais pas vraiment...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un formidable tsunami de haine s'est levé contre Emmanuel Macron au lendemain de sa percée au premier tour de l’élection présidentielle.

Une partie en émane, et ce n'est guère une surprise pour moi, des rangs de l'armée Mélenchonienne. On y renvoie dos à dos la leader du Front National et le banquier Macron, le banquier Macron. Ah les banquiers, voilà bien les responsables des malheurs du temps, profiteurs et pourvoyeurs d'une société si injuste que naîtrait justement de cette injustice les ferments de progression du FN, élection après élection, décennie après décennie, gauche après droite, et vice versa, depuis 35 ans. Notre ennemi c'est la finance, pas vrai.

J'ai entendu voici tout juste une heure cette baliverne repris avec beaucoup de sérieux, comme d'habitude, sur C à vous par Gerard Miller, chroniqueur politique omniscient, qui défendait ainsi la position de retrait "je ne dirai rien" du Grand Mélenchon, le nouveau Bolivar des jours présents. Macron, le banquier Macron est res-pon-sable du Marinisme aggravé qui sévit, et ronge les âmes errantes. Le libéralisme, l'hyper bien entendu, il n'y en a pas d'autre mes bons, voilà son unique cause, pas étonnant qu'on s'en prenne à lui, Macron, il l'a bien cherché, quelle idée d'être banquier.

Banquier, banquier, banquier.... Chez qui, amis, dans quelle banque ?

Pas besoin de faire de grande recherche, on l'a dit, redit.

Mais on ne le dit plus, surtout pour attaquer l'homme, et ses idées, on le tait, on le caviarde, on le martelle en l'omettant, tout comme on cache en montrant.

Alors disons, c'est Rothschild, Rothschild, les Rothschild de toujours, les Rothschild de partout et d'ailleurs, de pas-de-chez-nous, d'Europe, voyez le genre.

Pas de chance, ils sont juifs ces banquiers là, qui nous sucent le sang, et notre âme, pure comme l'agneau qui vient de naître de surcroît, et Macron bien un peu, qui finasse et réfléchit, coupe les cheveux en quatre, la France qui pense trop, celle d'en haut s'entend, de quoi faire trembler les cœurs simples, il n'aura pas leur voix, le Banquier, on s'en lave les mains disent-ils doucement. Les braves gens.

Moi, en comparaison avec Marinette soufflant sur les braises des nos blanches noirceurs, je préfère le banquier, même de chez Rothschild, celui qui invente de l'argent où il n'y en a pas, ce qui est commode quand on en manque, et qu'on en a besoin.

Alors je vote pour lui, parce que je ne veux pas de la famille Le Pen, ses simplismes, son patriotisme ranci juste bon à exclure, blesser, humilier, ostraciser, monter et montrer les boucs émissaires, son stupide renfermement autour d'un nombril imaginaire, sa France on est chez nous, non, on est pas chez nous, nulle part au monde, ce monde qui ne nous appartient pas, on est partout chez les autres, et vice versa.

Je ne veux pas que tant aient peur, et tremblent quand les autres ne diront rien, serrant les fesses, nous on en est pas, ouf.

Je ne veux pas de boucs émissaires, de frontières cadenassées, de France aux français, ni de toute cette méchanceté mille fois plus méchante que celle du plus Rothschild des banquiers.

La méchanceté, ou pire....

Voilà, c'est dit.

jE VOTE 1 © gILLES bOUQUEREL
estreme -2 © Gilles Bouquerel

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz