Je n'ai pas confiance en vous Monsieur le Président !

Le monde d'après ? ah bon...

Je stoppe tout, je m'arrête, je reprends mon souffle, j'essaie de dé-confiner mon cerveau, ma pensée...

Oui, le Président de la République veut : "se réinventer", "le monde d'après ne sera plus comme avant..."

Au delà du "lyrisme politique" d'Emmanuel Macron, de son exaltation à nous présenter ses sentiments (vrais ou faux ?), je vais tenter de ne pas me faire envoûter par "notre gourou national", je vais tenter de ne pas partir la fleur au fusil à cause de "notre chef de guerre", je vais tenter de ne pas tomber dans la grande crevasse entraîné, tiré, poussé par "notre premier de cordée" !

Non merci, je ne veux pas de votre monde d'après Monsieur le Président. Vous pourriez me demander pourquoi et je vais vous répondre :

Depuis votre élection en mai 2017, mais même avant en ce qui me concerne, vos incohérences, vos changements permanents, votre inconstance de votre ligne politique "la fameuse start-up nation", sont cristallisés dans votre phrase que vous aimez tant répéter "en même temps".
Tout cela me conforte dans ma conviction que les fondements de votre réflexion politique, de vos croyances, de votre ascension personnelle, sont basés sur votre aveuglement, votre "idiotie" à ne pas faussement vouloir comprendre que la France ne se résume pas en un business plan !

Non, Monsieur le Président, la France est avant tout constituée d'êtres humains. Alors, à l'inverse d'une petite entreprise innovante, votre concept de "start-up nation" ne marche pas, la France est en panne à cause de vous mais, un peu pour vous dédouaner, aussi à cause de vos prédécesseurs.
La France ne marche pas du fait que vous n'avez pas de grand idéal pour elle ou le cachez-vous très bien ?

La France est ballottée dans tous les sens, tiraillée à cause de votre comportement incohérent, le "fameux" en même temps !

Pour ne pas être trop long et ne pas prendre de votre précieux temps Élyséen, je terminerai, mais je pense que vous l'aviez compris, je ne crois pas en votre "monde d'après".

Car tout simplement, je n'ai pas confiance en vous Monsieur le Président !

Gilles Lapierre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.