Maintien du premier tour le 15 mars 2020 : "J’assume totalement la décision"

Bonjour à toutes et tous,

Cette semaine, dans un entretien avec Le Point, le Président de la République a répondu, notamment, sur sa décision d'avoir maintenu le premier tour des élections municipales le 15 mars 2020.

Il dit :

  • "J’assume totalement la décision"
  • "Si le Conseil scientifique m’avait dit que les maintenir mettrait la santé des Français en danger, je ne les aurais pas maintenues"
  • "Le Premier ministre a consulté toutes les forces politiques et personne n’a pensé qu’il fallait les reporter. Il en est de même lorsque je consulte Richard Ferrand et Gérard Larcher"
  • "Je ne voulais pas que le pays pense qu’il y avait une manipulation, que les gens puissent se dire que j’avais trouvé là un prétexte pour ne pas les organiser"
  • "Les gens ont sans doute été davantage contaminés ces jours-là dans les bars ou les sorties en plein air que dans les bureaux de vote"

Monsieur le Président, moi aussi j'assume encore une fois totalement ce que je pense de vous :

  • Si vous vous étiez élevé au dessus des divisions partisanes et petits calculs politiciens, vous auriez annulé la tenue des élections le 15 mars 2020, pour le bien des françaises et français,
  • Si dans de très nombreux domaines, vous étiez cohérent dans vos décisions et assumiez vos propres erreurs,

Vous auriez été alors un véritable Homme d'Etat !

Gilles Lapierre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.