Analyse marketing du "Nouveau Macron"

En relation avec l'article d'Ellen SALVI : Qui peut croire en la «réinvention» du président ?  et la question qui est posée, voici mes remarques :

Comme dans toute population, au sens statistique du terme, je pense qu'il est intéressant de se rappeler de son score à l'élection présidentielle de 2017 au premier tour qui est, selon moi, le plus représentatif du choix des électeurs en première intention :

  • Nombre de voix pour Emmanuel MACRON : 8 656 346
  • Nombre d'inscrits : 47 582 183
  • Soit un poids relatif de : 18,19 % 

Partant donc de ces 8 656 346 personnes qui avaient, en première intention, fait le choix d'Emmanuel Macron, combien sont-elles aujourd'hui à croire en la "réinvention" de leur favori de l'époque ? N'étant pas un institut de sondage mais un simple citoyen, je ne peux pas y répondre. Mais, je pense que parmi les "clients" de la première heure, "la recette électorale" serait moins importante aujourd'hui...

Les causes sont nombreuses et connues ! Tel un produit purement marketing, et un peu à l'image d'une nouvelle lessive "qui va laver plus blanc que blanc", comme le disait Coluche, la stratégie d'Emmanuel MACRON, dans un objectif de «réinvention», est maintenant de se coller une étiquette fluorescente "Nouveau président" et en 2022 une autre "Nouveau candidat", pour essayer de relancer la marque en déclin.

Il n'est pas le premier, ni le dernier, à tenter ce coup de communication, mais les "consommateurs - électeurs" qui ont acheté "du Macron", vont-ils encore acheter le "nouveau" produit alors que la composition interne est toujours la même (mais je laisse ici la place aux experts en psychologie) ? 

En prévision de 2022, les très nombreux messages "publicitaires" de la marque "NOUVEAU MACRON" vont-ils réussir à lui préserver une part de marché suffisante pour être encore en rayon au second tour ?

Comme dans tout positionnement commercial, il va prendre en compte les désirs des "clients", pardon, des électeurs potentiels (la demande) et de l'offre concurrentielle !...

Gilles Lapierre

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.