Le Coq Frustré et les Moutons Jaunes

Encore une fable sur l'actualité dans notre pays...

Au récit précédent, je vous contais l'histoire

D'un petit paon hautain qui souffrait les déboires,

De n'être qu'un pantin, usurpant un pouvoir

Confié par des "Parrains", qui œuvrent dans le noir…

 

Il est temps maintenant de vous dire combien,

Ce sombre ordre établi n'attire que les siens…

 

Je vous parlerai donc, de ce coq sans panache,

Que notre paon nomma, ministre des poulets,

Et à qui l'on confia, la difficile tâche

De garder des moutons jugés écervelés…

 

Il ne fallut longtemps, pour que gallinacé,

Vive dans sa fonction ses amours du passé,

Et se sente adoubé, comme dans sa jeunesse,

Par de nouveaux truands, cachés dans la noblesse…

 

Le coq est bien connu pour être domestique,

Et lorsqu'il est gonflé d'ambition frénétique,

Marionnette il devient; un despote égotique,

Fidèle serviteur des causes sans éthique…

 

Et tant ce fut ainsi, dans cette République,

Que l'on vit des blindés repousser des moutons,

Et qu'on tira aussi, sur l'ovin pacifique,

Sans de honte éprouver, ni simple compassion.

Si l'on jugea moutons de violences complices

Que dire de ce coq qui l'ordonne aux milices…

 

Morale on trouvera dans ces quelques couplets,

Que l'étudiant en droit devra se rappeler:

 

Celui qui a aimé des méthodes mafieuses,

N'échappe à sa nature aux fonctions plus sérieuses.

 

Fin

 

(c) 2019 Gilles LesJaunes - Tous droits réservés

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.