Gilles POULET
Retraité de la restauration
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 juin 2015

Une certaine lecture du Coran

Gilles POULET
Retraité de la restauration
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


   UNE CERTAINE LECTURE DU CORAN
Pour qui  entreprend de combattre des idées qu'il juge néfastes, la démarche consiste à étudier les idées en question, d'autant plus attentivement qu'elles sont l'objet d'une propagande intensive. S'agissant du Coran on entend ici et là, dans les polémiques, que ses sourates content, un peu tout et son contraire : tantôt l'Amour, tantôt la Haine. C'est ainsi que les musulmans modérés et paisibles citent des sourates allant dans le sens d'une religion d'amour et de pardon tandis que leurs adversaires brandissent les nombreux brûlots d'une violence sanguinaire incontestable. Qu'en est-il exactement ? Le profane auteur de ces lignes a opté pour la méthode de Régis Blachère, grand orientaliste disparu,  qui eut le génie d'en aborder la lecture de façon chronologique, ce qui n'est pas aisé étant donné que le livre en question est donné sans cet ordre, les sourates étant classées par longueur décroissante, sans fil conducteur. J'ai donc repris grosso modo sa chronologie, ce qui permet d'observer l'évolution de la pensée et des comportements de Muhammad.
J'invite donc mon lecteur à cette promenade après quelques mots sur la Légende Dorée.
Tout commence vers 610, ère commune, Muhammad est alors un riche marchand, il reçoit la visite d'un ange qui l'invite à prêcher contre les paganisme des Arabes de La Mecque ce qu'ils n’apprécièrent guère. Aussi les familles les mieux établies persécutèrent-elles les premiers musulmans et même tentèrent de l'assassiner,lui. Il dût s'enfuir à Médine avec 70 familles. Dans le contexte de l'époque où la valeur centrale était le lien du sang et le l'organisation tribale, une telle fuite retentissait comme un blasphème et un attentat contre l'ordre des choses. Une longue guerre allait s'en suivre. Mais au cours des dix années qui suivirent l'Hégire (l’Émigration) il réussit à accomplir l'essentiel de son programme politique et militaire de conquête et de conversion. Point d'orgue, en 630 les Mecquois, maintenant convertis, l'accueillaient triomphalement, notamment après le fameux et audacieux épisode du pèlerinage de 628 à La Mecque durant lequel lui et ses pèlerins désarmés faillirent être passés au fil de l'épée des cavaliers arabes envoyés à leur rencontre et qui les manquèrent car, guidés par des bédouins sympathisants, ils avaient réussi à atteindre l'inviolable Kaab'a  par un chemin détourné. A sa mort en 632, sans qu'il ait laissé de directives tant politiques que spirituelles et nonobstant les rivalités propres à toute succession, sa religion lui survécut et prospéra, comme on sait, malgré les schismes divers et les violences propres à ces divergences sur « la vraie foi » : la fitna ou grande discorde du chiisme. Ses successeurs poursuivirent les conquêtes et les conversions forcées ou non.
Qu'il soit bien entendu que pour un musulman, il ne fait pas de doute que le Coran est la parole de Dieu, enseignée par l’ange Gabriel au prophète Muhammad, ce qui, en théorie exclut l'exgèse :
-sourate 97 (Al Qadr) : « nous avons fait descendre le Coran dans la nuit d’Al-qadr.
Dans cette nuit les anges et l’esprit (Gabriel), descendent avec la permission de Dieu, portant ses ordres sur toutes choses »
2-1 (La génisse) : « Voici le livre sur lequel il n’y a point de doute »
2-91 : « Dis : qui se déclarera l’ennemi de Gabriel ? C’est lui qui par la permission de Dieu, a déposé sur ton cœur le livre destiné à confirmer les livres sacrés venus avant lui »
44-1/2/4  (La fumée) : « j'en jure par le livre de l'évidence » ; « ce livre est un ordre qui vient de notre part »
81-19 (Le soleil ployé) : « que le Coran est la parole de l’envoyé illustre »
1) Dans ses débuts, à la Mecque puis à  Médine, Muhammad semble non violent, il s'en prend surtout aux idolâtres, il est l'ami des Juifs, dont il copie les pratiques. (Il ne les condamne pas encore...)
2-257 (La génisse) : « Point de violence en matière de religion »
5-73 (La table) : « Ceux qui croient, les juifs, les sabéens, les chrétiens, qui croient en Dieu et au jour dernier, et qui auront pratiqué la vertu, seront exempts de toute crainte et ne seront point affligés »
29-45 (L'araignée) :   « n'engagez de controverses avec les gens des écritures que de la façon la plus honnête... Notre Dieu est le vôtre ».
10-99/100 (Jonas) : « si Allah avait voulu, tous les hommes auraient crû » ; « Comment une âme pourrait-elle croire, sans la volonté de Dieu ? » (patience et bienveillance pour les gens du Livre)
24-45 (La lumière) « Dieu dirige ceux qu'il veut vers le sentier droit» (Discrimination tout de même où l'on voit Dieu permettre ou non à tel ou tel de croire. C'est à partir de tels propos qu'on construit la notion de peuple aimé de Dieu et de peuple à soumettre et que subsidiairement on affirme la prédestination difficile à accorder avec la notion même de liberté.)
Dieu a des bontés, il est particulièrement attentif à la situation des orphelins comme l'affirme le prophète, surtout quand il  prêche à la Mecque en ses débuts : prescription récurrente dans les premières sourates : 17-36 (Le voyage nocturne) « Ne touchez point aux biens de l'orphelin » ... 2-211/218, 100,84,85,89,90, 93, 94,107...
   
Néanmoins, à La Mecque, s’agissant des idolâtres : (nous y voilà!)
9-5 (Le repentir) : « tuez les idolâtres partout où vous les trouverez »
9-23 : « ...n'ayez point pour amis vos pères et vos frères s'ils préfèrent l'incrédulité à la loi »
2-187 (La génisse) : « Tuez les partout où vous les trouverez »
2-214 :« La tentation de l'idolâtrie est pire que le carnage » (pas de pitié, liquidation physique)
Une fois bien installé à Médine, il modifie les rituels copiés des  Juifs, devient chef de guerre,  5-37 (La table) expulse ou massacre les trois tribus juives qui y résident pour s'approprier leurs richesses : « vous les mettrez à mort ou leur ferez subir le supplice de la croix, vous leur couperez les mains et les pieds alternés... » (pour la légende musulmane les Juifs de Médine ont comploté contre Muhammad, ils ont été punis et ils sont toujours l'ennemi absolu à combattre et à punir).
33-26 (Les Confédérés) « les confédérés sortirent de leurs forteresses, vous en avez tué une partie (800 prisonniers décapités le même jour), réduit en captivité une autre (femmes et enfants); Dieu vous a rendu héritiers de leurs richesses... Dieu est tout puissant. »
8-17 ( Le butin) « ce n'est pas vous qui tuez, c'est Dieu »
63-4 ( Les hypocrites) « que Dieu les (juifs) extermine »
33-58 (Les Confédérés) « Si les hypocrites (juifs)…ne se corrigent pas, Médine les verra disparaître »
33-59 « on les tuera partout où on les trouvera »
2) Puis viennent des sourates opportunistes et de justification.
-pour autoriser l'attaque d'une caravane pendant le mois sacré, en violation du code moral de l'époque, déguisés en pèlerins.
2-214 (La génisse) « La guerre pendant le mois sacré est un pêché grave, mais se détourner de la voie de  Dieu est un pêché encore plus grave »
9-3 (Le repentir) « Dieu est libre de tous engagement envers les idolâtres ainsi que son Apôtre » (i.e. Muhammad et ses fidèles).
-pour un partage du butin qui lui soit favorable:
8-1/42 (Le butin) « le butin appartient à Dieu et à son Envoyé »
-pour avoir une dérogation et/ou des arrangements quant à ses mariages:
33-35 (Les confédérés) « Dieu t’a permis d’épouser les femmes de ton fils adoptif »
33-47 « O prophète ! il t’est permis d’épouser les femmes que tu auras dotées, les captives que Dieu a fait tomber dans tes mains, les filles de tes oncles….C’est un privilège que nous t’accordons sur les autres croyants » … nonobstant la sourate 4-27 ! (Les femmes) (autrement plus sévère quant aux interdits).
33-51 : « N’épousez jamais les femmes avec qui il (le prophète) aura eu commerce » (jaloux et possessif avec ça! C'est lui le patron et il a donc des privilèges).
- pour expliquer la victoire :
  8-45/46 (Le butin) : « Dieu te fit voir peu nombreux tes ennemis »
 9-25/26 (Le repentir) : «Dieu vous secourus en maintes occasions…il fit descendre des armes invisibles »    (Tout est entre les mains de Dieu qui décide de la victoire ...).
- … ou la défaite
 3-146/159/160 (La famille de Imràn) : « Dieu vous a fait prendre la fuite pour vous éprouver » ; « Lorsqu'un revers vous a atteints...vous avez dit : d'où nous vient cette disgrâce ? Répons-leur : de vous-même. Dieu est tout puissant » ; « Le revers que vous avez éprouvé...a eu lieu par la volonté de Dieu ».
3)  Suivant les besoins Dieu est le Miséricordieux, le très Clément, le Généreux ou celui qui enverra tous les infidèles brûler en enfer, celui qui permet l'assassinat des femmes, des poètes, des vieillards, la décapitation des 800 hommes de la tribu juive captive. On voit que sur ce point, les suivants ne pèchent guère par omission. Les malheureux tombés entre les mains de Daesh en font chaque jour la dure expérience et les frais.
4) Tout au long du Coran, Dieu annonce la fin prochaine du monde :
     70-7 (Les degrés) : [elle serait] « très proche »  (le millénarisme cette vieille lune commune aux chrétiens et aux musulmans).
et le jugement dernier en exhortant les infidèles à se convertir rapidement pour éviter l'enfer:
 
                38-42 (L'histoire) « La malédiction leur a survécu dans ce monde, et ils seront avilis dans l'autre », 6-8 (Le bétail) « ...il n'auront pas un instant de répit », etc. 87,88, 99,100,101 annonce de la fin du monde imminente ainsi que les enfers.
Quatorze siècles ont passé, qu'en est-il aujourd'hui ?
5) Dieu pourtant omniscient a commis quelques erreurs: (ce qui est une sacrée contradiction).  Parce que, si l'on en croit la science, à ce jour :
la terre n'est décidément pas plate 67-15 (L'empire) «  C'est lui qui aplanit la terre pour vous »,
non plus plus le soleil qui tourne autour de la terre, 35-14 ( Les anges) :« il vous a assujetti le soleil et la lune ; chacun de ces astres poursuit sa course », 36-40 (Yâ Sîn) : « tous ces astres se meuvent séparément »,
39-7 (Troupes), il y a plus de cinq planètes. 81-15 (Le soleil ployé) : « je ne jurerai pas par les cinq planètes rétrogrades »
c'est l'air qui soutient les oiseaux et non pas lui, 67-19 (L'empire) « qui les soutient dans les airs, si ce n’est le Miséricordieux ? »
16-10 (L'abeille) :« C’est lui qui fait descendre du ciel l’eau qui vous sert de boisson » (il fait la pluie et le beau temps)
32-3(L'adoration) : « Dieu créa les cieux et la terre et tout ce qui est entre eux, dans l’espace de six jours ». (ce que la science nie absolument, mais qu'ont à faire de la science les créationnistes ?).
6) Adam aurait été créé d'un peu de terre et d'une goutte de son sperme (il s'agit du sperme de Dieu, naturellement !)
16-4 (L'abeille),15-33 (Al-Hijr),23-14(Les croyants) « De sperme nous l’avons fait un grumeau de sang »(pas besoin d’ovule !),80-18…
La femme aurait été créée à partir de l’homme 3-193(La famille de 'Imran) :« les femmes sont issues des hommes » et 39-8 (troupes) : « il en tira ensuite sa compagne » (la femme est donc un sous-produit de l'homme, comme pour la Genèse).
(Comme toujours il y a problème sur l'époque? Adam est-il un australopithèque, un homo habilis, un homo sapiens? L'être humain a-t-il une origine animale?  Les Néandertaliens ont-ils Adam pour ancêtre? Au bout du compte que croient les Musulmans ?  Font-ils partie de la grande famille des créationnistes ? On peine à le croire, venant de gens  qui furent si cultivés, si en avance dans nombre de sciences et qui nous ont transmis l'hellénisme  quand nos prélats tenaient à dessein le vulgum pecus de la chrétienté dans une ignorance crasse).
7) Le « Miséricordieux » enverra tous les infidèles brûler en enfer, alors que les croyants auront au paradis, du miel, de la soie, des ruisseaux de vin (!!!), et de jeunes et douces filles vierges, au regard modeste, aux seins ronds et aux grands yeux noirs, renfermées dans des pavillons. 55-72 (Le miséricordieux),56 (L’événement)-22/34 « Nous créâmes les vierges du paradis pour une création à part »...37 « Elles seront destinées aux hommes de la droite ». (Vérités divines ou fantasmes personnels du prophète?)
8) Cent quatorze sourates, dont les premières font plus de 200 versets, d'abord apprises par cœur pendant des dizaines d'années, puisque le prophète ne savait ni lire ni écrire :
7-155 /157 (Al-A'Râf)«  l’envoyé, le prophète illettré » mais l’ange Gabriel grave dans son cœur la parole du Très Haut. (un analphabète inventeur d'une religion ! Qui dit mieux ?)
114 Sourates recensées et écrites après sa mort par ses disciples qui se disputent à leur sujet, (trois des quatre premiers califes seront assassinés),  les classent par longueur décroissante (et non par ordre chronologique), et détruisent les archives.
Trois siècles plus tard, à Bagdad, Tabarî trie les récits des compagnons et officialise un Coran canonique et, là encore, les archives sont détruites pour empêcher toute dispute et toute recherche contextuelle. (Qui oserait interpréter la parole de Dieu ? le Coran a été dicté, c'est un texte invariable ; à la limite toute traduction est déjà impie... le problème est tout de même qu'il a fallu d'abord transcrire la tradition orale puis en arrêter, on l'a vu en deux fois, une texte canonique. Qui ne sait que traduire c'est trahir ? Quelle crédibilité lui accorder ?).
Certes le Coran affirme, avec insistance, que Muhammad n'est pas un imposteur: 77-24 (Les messagers), 74(Le prophète couvert de son manteau)-25,69-49 ; 64(La Lune)-10 ;26 (Les poètes)-123/140 ;25 (Al-Furqan ou la distinction)-43/46 ; 10-38 (Jonas) ; 16-104( L'abeille) ;21-5 (Les prophètes),32-1(L'adoration) ;54-3 (La Lune) ; 2-1 (La génisse) « Voici le livre sur lequel il n'y a point de doute... »
Mais est-ce suffisant pour affirmer que c'est Dieu qui parle par sa voix ?
81-19 (Le soleil ployé) : « Que le Coran est la parole de l’envoyé illustre »
44-4 (La Fumée), 2-91 : « Gabriel …qui par la permission de Dieu, a déposé sur ton cœur le livre … »
17-107 : (Le Voyage nocturne) « nous avons partagé le Coran en portions, afin que tu le récites aux hommes par pauses ». (affirmation du caractère oral de la transmission).
Il en est qui ont besoin d'une religion comme aide pour résoudre les énigmes du monde et pour les  rassurer quant à la Providence divine. D'autres n'en ont pas besoin, je suis de ceux-là, mais chacun a le droit à la liberté de pensée et au respect,  quel que soit le pays où il vit ou d'où il vient. Pour ma part, je me contente de combattre le prosélytisme invasif et liberticide de leurs propagandistes chaque fois que cela est nécessaire.
Mais, comme toujours s'agissant de soi-disant « livres sacrés », se pose l'éternelle alternative : parole de Dieu, ou mystification ? Nous avons observé que ces pseudo révélations sont le plus souvent opportunistes et contradictoires et qu'elles servent des ambitions humaines, trop humaines. Quant à leur rédaction, plusieurs années après la mort du prophète...
Prenons un exemple : les constructions a posteriori, les délires sur les femmes et leur nocivité intrinsèque et les innombrables interdits posés sur leurs épaules sont, qui ne le voit ?  des moyens de domination politiques en même temps que des règles d'asservissement et de mépris de la gent féminine, vieux démon masculin propagé tant par le mythe d'Eve que par celui de Pandora. Démontons tout cela et alors apparaîtra clairement les rouages d'un système coercitif savamment organisé et loin des envolées spiritualistes du soufisme par exemple. 
Cette ébauche de recherche compilatrice, sous la méthode du libre examen et de l'esprit critique chère au penseur libre, devrait aider à la réflexion et nourrir a minima un argumentaire pertinent pour dénoncer l'inanité des thèses fondamentalistes.
S'opposer au discours fondamentaliste, rend nécessaire une connaissance plus documentée et pour ma part, je ne regrette pas d'avoir fait cet effort. Une précision s'impose cependant : j'en ai fait volontairement une lecture littéraliste bien qu'ayant consulté des ouvrages d'une haute spiritualité qui ne manquent pas d'allure et développent des pensées respectables ; l'explication en est qu'en face de nous, les fondamentalistes ne s'y prennent pas autrement. Je ne vois pas pourquoi je serais plus précautionneux qu'eux qui méprisent ce que leur religion peut avoir de généreux et d'apaisé et n'en retiennent que la sauvagerie et la cruauté.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Coran utilisé : Succès du Livre : Sagesse Traduction :Kasimirski suivie du « Petit dictionnaire de l'Islam ».
Comprendre l'Islam. Frithjof Schuon. Point Sagesse. (sur le soufisme)
Islam. Mohammad Ali Amir-Moezzi et Pierre Leroy. Le Nouvel Observateur.
Relire le Coran. Jacques Berque. Albin Michel.
La Naissance de la Sagesse. Karen Armstrong ; Traduction le Seuil 2009.
Comment sortir de la religion. Abdennour BIDAR
Les empêcheurs de penser en rond, aux éditions de la Découverte 2012.
Essai de chronologie des sourates tel que proposée par Blachère:
Périodes mecquoises
1) 96, 74, 106, 93, 94, 103, 91, 107
2) 86, 95,99, 101, 100, 92, 82, 87, 80, 81, 84, 79, 88, 52, 56, 69, 77, 78, 75, 55, 97, 53, 102,
3) 70, 73, 76, 83, 111, 108, 104, 90, 105, 89, 85
4) 112, 109, 1, 113, 114
5) 51, 54, 68, 37, 71, 44, 50, 20, 26, 15,19, 38, 36, 43, 72, 67, 23, 21, 25, 27,18
6) 32, 41, 45, 17, 16, 30, 11, 14, 12, 40, 28, 39, 29, 31, 42, 10, 34, 35, 7, 46, 6, 13
  Période médinoise
1) 2, 98, 64, 62, 8, 47, 3, 61, 57, 4
2) 65, 59, 33, 63, 24, 58, 22, 48, 66, 60
3) 110, 49, 9, 5

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat