La Russie se prépare à bannir les VPN permettant de contourner la censure

La Russie n’a décidément pas volé sa place « d’ennemi de l’Internet ». Le gouvernement se prépare à étendre sa guerre sur la toile en frappant les services qui fournissent des solutions de contournement d’accès aux sites censurés. Un nouveau projet de loi prévoit de sanctionner les VPN et autres services permettant d’accéder à des ressources interdites.

vpn

Des milliers de sites sont déjà bloqué en Russie sous un éventail de motifs dont le droit d’auteur, mais surtout, pour empêcher la critique du pouvoir.

L’idée consiste à inclure dans l’arsenal législatif une interdiction à l’échelle nationale des systèmes et des logiciels qui permettent aux internautes de contourner les blocages de sites précédemment approuvés par le service de supervision des télécommunications Roskomnadzor.

Un projet de loi créé sur mesure pour le gouvernement

Cela signifie que si un VPN, un proxy ou un outil similaire débloque un site libéral ou d’opposant, par exemple, il enfreindra la loi. En conséquence, il se trouvera également sur la liste des sites interdits.

Les aspects techniques du projet de loi ont été formulés par des avocats travaillant pour l’Union des communications média (MCU), un groupe de commerce créé par les plus grandes sociétés de médias du pays. Le fait que ce soit un ayant droit qui écrit une loi pour le gouvernement ne laisse pas de surprendre.

Le projet de loi lui-même a été déposé à la douma, le parlement russe, par les députés Maksimom Kudryavtsevym ( « Russie unie »), Nikolai Ryzhakov ( « Russie Juste ») et Aleksandrom Yushchenko (KPRF), rapporte le 8 juin le site Meduza.io. La notice explicative accompagnant le projet souligne que le système de verrouillage pratiqué dans le pays ces dernières années « n’est pas assez efficace. »

Les internautes russes utilisent précisément les VPN pour contourner la censure

La nouvelle de cette chasse aux services de contournement de sites bloqués est jugée ridicule par nombre d’internautes, car les citoyens russes utilisent précisément les VPN tels que Hidemyass, VyprVPN, NordVPN pour contourner la censure gouvernementale et accéder aux sites qu’ils veulent.

En plus des VPN, le projet de loi vise également les moteurs de recherche tels que Yandex ou Google. Obligation leur serait faite de supprimer de leurs résultats tous les liens menant à du matériel interdit. Les infractions seraient punies d’une amende jusqu’à 700’000 roubles (près de 11’000 €) par lien, ce qui est gigantesque.

Nombre d’observateurs estiment que sous le prétexte du droit d’auteur, cette loi est surtout conçue pour enfermer les citoyens russes dans une bulle de propagande où ils n’ont plus accès à aucune information diversifiée.

Source : GrandFacho.com  

Lien vers l'article :  http://grandfacho.com/la-russie-se-prepare-a-bannir-les-services-de-contournement-de-ressources-internet-censurees/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.