Sondage choc : 30 % des Russes s'identifient maintenant comme musulmans

30 % des Russes s’identifient en tant que musulmans, selon un nouveau sondage réalisé par l'agence de marketing ZoomMarket. 42 % se disent chrétiens-orthodoxes, environ 18% athées et 10% se réclament d'autres confessions.

Russia. Source: CIA World Factbook Russia. Source: CIA World Factbook

Ainsi, trois pour cent des Russes se disent catholiques romains, deux pour cent se disent protestants ou vieux-croyants, et un pour cent pour chacune de ces autres confessions: bouddhiste, juive, grecque-catholique, païenne slave.

Les lieux les plus orthodoxes sont Samara, où 57 % des sondés se disent chrétiens-orthodoxes, Nijni-Novgorod et Perm (53 %), Novossibirsk (49 %), St. Pétersbourg et Krasnoïarsk (43 %), Voronezh (41 %).

Les lieux les plus musulmans sont Kazan (72 %), Krasnodar (43 %), Voronezh (31 %), Ekaterinbourg (29 %), Krasnoïarsk (28 %) et Moscou (26 %). Et les plus « athées » sont St. Pétersbourg (26 %), Voronezh et Yekaterinburg (23 %), Krasnoyarsk (22 %), Moscou (21 %), et Novosibirsk (18 %).

Ces chiffres sont importants pour au moins trois raisons. Tout d’abord, ils montrent à quel point l’islam gagne rapidement du terrain en Russie. En second lieu, ils jettent un doute sur les prétentions réaffirmées du Kremlin et du Patriarcat de Moscou à considérer la Russie comme profondément « orthodoxe». Troisièmement, ils suggèrent encore plus de changements dans le futur.

Autre résultat surprenant du sondage: un tiers des personnes interrogées ont répondu qu’ils voteraient pour un parti religieux si cela leur était permis.

L’enquête a été réalisée en juin 2017 dans 11 villes de la Russie : Moscou, Saint-Pétersbourg, Kazan, Nijni-Novgorod, Krasnodar, Novossibirsk, Ekaterinbourg, Perm, Samara, Krasnoyarsk et Voronezh. L’échantillon se composait de 8800 personnes âgées de 19 à 67 ans.

 

Source : GrandFacho.com, qui cite le sondage ZoomMarket publié dans Znak.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.