5 décembre, le jour d'avant

Liberté, égalité, fraternité… Ils savent déjà qu’il y aura « 400 violents »…

04-12-2019-5-decembre-2

Les autorités savent déjà tout pour demain. Les devins…

Il y aura « 270 000 manifestants jeudi en France », dont « un maximum de 25000 à Paris » et parmi ces 25000, il y aura « 400 violents »… 400 violents ! C’est quoi un violent ? C’est qui surtout, un violent ?

Ça sert à quoi ces chiffres ? A faire peur à ceux qui seraient tentés d’y aller… Et ils y vont comment puisqu’il n’y aura pas de transports ?

On se demande, on se tâte, et on se dit que puisqu’on n’a rien à faire dehors, demain, on restera dedans. En plus il fait froid. Pas la peine d’en rajouter.

Manifester où ? Il ne se passe jamais rien par chez moi…

Manifester c’est comme voter. UnE de plus ou unE de moins hein… Oui je sais, si chacun se dit ça, on ne fera jamais rien… VenduE, collabotte…

Râler c’est un droit, proposer c’est un devoir. J’ai fait des suggestions au pouvoir, l’autre jour. Maintenant c’est trop tard… J’espère sincèrement que demain, chacun pourra revenir chez lui en bonne santé parce que les blessés, ça suffit…

Faire la grève ? La grève de quoi ?

La grève de blog ? Ça dérangera qui ? Une grève qui ne dérange personne passera inaperçue… Donc ne servira à rien ni à personne. Moi c’est ça que j’aime, tout ce qui ne sert à rien ni à personne… Tout ce qui ne vaut rien et qui est si précieux…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.